Adriana Karembeu, battue par son père : "Ce sont des gifles donc ça marque"

Adriana Karembeu, battue par son père : "Ce sont des gifles donc ça marque"
Adriana Karembeu à Paris, le 28 septembre 2017.

Reçue, mercredi 27 novembre 2019, dans l'émission Ça ne sortira pas d'ici, Adriana Karembeu a beaucoup ému le public en évoquant son enfance. Elle a notamment confié avoir subi des maltraitances de la part de son père.

Invitée dans Ça ne sortira pas d'ici, ce mercredi 27 novembre, Adriana Karembeu s'est livrée sur sa jeunesse. Face à son acolyte Michel Cymes, l'animatrice de France 2 - complètement gaga de sa fille - s'est exprimée sur les maltraitances que son père lui a fait subir alors qu'elle n'était qu'une enfant.

Des souvenirs qui marquent

"Je sais pas si j'ai vraiment envie de parler de ça", a d'abord commenté la femme de l'homme d'affaires Aram Ohanian. Mais lorsque l'animateur et médecin est revenu sur ses souvenirs, elle a ajouté s'être toujours souvenue de l'heure exacte à laquelle son père rentrait. "Je me souviens que mon père rentrait à 15h45 parce que je savais que ma vie s'arrêtait à cette heure-ci", a-t-elle souligné. "Forcément, il y a eu de la maltraitance psychologique. C'est un père qui fait mal physiquement à sa fille", a-t-elle ensuite ajouté. Et de poursuivre : "Ce ne sont pas des fessées, ce sont des gifles donc ça marque."

L'ancienne mannequin a expliqué qu'elle ne connaissait pas les raisons de ces violences. "Je ne sais pas ce qu'il m'a fait payer. Jusqu'à aujourd'hui, je ne sais pas...", a-t-elle confié à propos de celui qu'elle préfère éviter à tout prix aujourd'hui. "J'ai fait une croix, je pense que c'est mieux (...). Il fait partie des personnes qui sont toxiques. Ça ne sert à rien de chercher à un moment donné !", a-t-elle conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.