À 47 ans, Alexandre Lamy fait "attention à ne pas devenir une vieille fille"

À 47 ans, Alexandre Lamy fait "attention à ne pas devenir une vieille fille"
Alexandra Lamy lors des Trophées du Film Français 2018 au Palais Brongniart à Paris, le 5 février 2019.

Aurélie Ngambi

Connue pour son franc-parler et sa bonne humeur, Alexandra Lamy se confie sans tabou dans les colonnes de Paris Match. L'actrice évoque son nouveau film, "Chamboultout", sorti en salle le mercredi 3 avril 2019, mais également sa vie de femme célibataire à 47 ans.

Dans "Chamboultout", Alexandra Lamy interprète le rôle d'une épouse dont la vie bascule après l'accident de son mari devenu handicapé, mais aussi celui d'une femme qui va se reconstruire et trouver du réconfort auprès de son amant. À l'occasion de la sortie du film le 3 avril dernier, la grande soeur d'Audrey Lamy a accordé le même jour une longue interview à Paris Match. Dans cet entretien, l'actrice met en parallèle l'histoire de son personnage et la sienne, en faisant des révélations très personnelles.

Une célibataire endurcie, plus impliquée que jamais dans son métier

Alexandra Lamy avoue alors être une femme très indépendante au quotidien : "Quand on est célibataire, comme je le suis, on s'y habitue très vite. On commence à entretenir de petites manies. Pas vraiment envie qu'un homme entre dans mon univers. Bon, il faut que je fasse attention à ne pas devenir une vieille fille. J'arrive à un âge auquel on peut se demander à quoi l'on sert. Femme de personne, je suis encore maman, mais ma fille de 21 ans a moins besoin de moi."

Et d'ajouter : "Ma soeur, devenue mère, a sa vie ; on se voit moins. Des histoires avec des hommes, il m'arrive d'en vivre mais, le lendemain, je n'en ai plus forcément envie. Alors quoi ? Je m'implique dans mon métier. Quand je reçois l'accueil du public, surtout celui des femmes qui me disent merci, je me sens utile."

Quant à ses ex célèbres - Jean Dujardin et Thomas Jouannet -, elle n'en garde que des bons souvenirs ! "Pourquoi tout remettre en question ? Ce serait dommage puisque nous avons été heureux. (...) Ils ont refait leur vie, je fais la mienne. Je ne vis ni dans le passé ni dans la rancune...", conclut-elle avec sagesse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.