3 émissions françaises épinglées pour racisme

3 émissions françaises épinglées pour racisme
Laurent Ruquier lors de la conférence de presse annuelle de RTL à Paris, le 4 septembre 2014.

Fabien Gallet

"Garant du respect de la dignité de la personne humaine" et de "la lutte contre les discriminations", le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) peut être saisi par les téléspectateurs jugeant certaines séquences problématiques. Nombreuses sont ainsi les émissions à avoir été épinglées pour des propos racistes.

Un dîner presque parfait

C'est le dernier gros cas en date. La chaîne W9 a en effet été rappelée à l'ordre par le gendarme de l'audiovisuel le 29 octobre 2019 à la suite de la diffusion d'un épisode de l'émission Un dîner presque parfait dans lequel une participante avait imité une personne asiatique en s'étirant les yeux pour qu'ils soient bridés, le tout avec un chapeau conique sur la tête. Une séquence jugée raciste par les téléspectateurs qui a poussé le CSA a demander à W9 "plus de vigilance concernant la présence dans ses programmes de caricatures susceptibles de véhiculer des stéréotypes dévalorisants".

On n'est pas couché

Début juin 2019, c'est l'émission présentée par Laurent Ruquier qui a fait parler d'elle. La raison ? Ces propos de Christine Angot : "Le but avec les Juifs pendant la guerre, ça a bien été de les exterminer, de les tuer, et ça introduit une différence fondamentale, alors qu'on veut confondre avec par exemple l'esclavage (...), et où c'était exactement le contraire. C'est-à-dire l'idée c'était qu'ils soient en pleine forme, en bonne santé pour pouvoir les vendre et pour qu'ils soient commercialisables. Donc non, ce n'est pas vrai que les traumatismes sont les mêmes, que les souffrances infligées aux peuples sont les mêmes." Le 27 septembre dernier, le CSA a assuré que "la présentation à l'évidence polémique (des propos de Christine Angot), sans que nul ne soit intervenu pour la contester, traduit un manquement de France Télévisions à son obligation de maîtrise de l'antenne".

Salut les Terriens

Il y a près de 10 ans, le programme animé par Thierry Ardisson sur Canal + faisait réagir le CSA. La chaîne avait été mise en demeure après avoir monté et diffusé une séquence "pour être annoncée comme 'Immigration : Zemmour dérape'", selon le Conseil. Le polémiste y assurait que "les Français issus de l'immigration (étaient) plus contrôlés que les autres" car, selon lui, les "trafiquants sont noirs et arabes". "C'est un fait", ajoutait Eric Zemmour.

"Une telle diffusion est contraire aux articles 7 et 10 de la convention de la chaîne selon lesquels 'la société est responsable du contenu des émissions qu'elle diffuse' et, d'autre part, qu'elle 'veille, dans ses émissions (... ) à ne pas encourager des comportements discriminatoires en raison de la race, du sexe, de la religion ou de la nationalité et à promouvoir des valeurs d'intégration et de solidarité qui sont celles de la République'", annonçait alors le CSA.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.