Ils ont été maltraités durant l'enfance et brisent le silence

  • info
  • photos
La violence au sein des foyers est un fléau qui peut toucher n'importe qui. Entre honte, culpabilité et peur, les langues ont du bien du mal à se délier. En racontant leurs histoires, les célébrités victimes de maltraitance tente de libérer la parole pour briser le tabou. À l'occasion de la Journée de la non violence éducative, le 30 avril, plongée au coeur des douloureux témoignages des célébrités.
Chargement en cours
Christine Kelly : "Toujours 25 coups de ceinture"
Christine Kelly : "Toujours 25 coups de ceinture"
À l'été 2018, c'est des les colonnes de Paris Match que la journaliste qui anime Face à l'info sur Cnews a raconté son enfance douloureuse : "Ma mère me frappe. Pour un oui, pour un non. Une assiette mal lavée ou une note insuffisante à l'école. Toujours 25 coups de ceinture. N'importe où sur le corps. Elle me court après dans le jardin, me traîne par les cheveux pour qu'il y ait le compte." Désormais, Christine Kelly semble avoir mis sa souffrance de côté : "Aujourd'hui, j'ai pardonné à mes parents, qui sont ensemble depuis cinquante ans. Mais je dénonce la culture du silence." Christine Kelly à Roland-Garros à Paris, le 10 juin 2017.
10/10
M. B., Jellyfish France

Vos réactions doivent respecter nos CGU.