Ils ont été maltraités durant l'enfance et brisent le silence

  • info
  • photos
La violence au sein des foyers est un fléau qui peut toucher n'importe qui. Entre honte, culpabilité et peur, les langues ont du bien du mal à se délier. En racontant leurs histoires, les célébrités victimes de maltraitance tente de libérer la parole pour briser le tabou. À l'occasion de la Journée de la non violence éducative, le 30 avril, plongée au coeur des douloureux témoignages des célébrités.
Chargement en cours
Frédéric Lopez : "J'avais le visage de sa contrainte, il me l'a fait payer"
Frédéric Lopez : "J'avais le visage de sa contrainte, il me l'a fait payer"
En 2016, Frédéric Lopez s'est livré à coeur ouvert dans les colonnes de Nous Deux. L'animateur de Rendez-vous en terre inconnue a plongé dans ses douloureux souvenirs d'enfance en évoquant la violence qui régnait au sein de son foyer : "Je n'étais pas un enfant désiré, ma mère a accouché de moi à 16 ans dans le plus grand secret. Mon père, lui, était reparti au Maroc avant de revenir quand j'avais 2 ans, pour accomplir son devoir. J'avais le visage de sa contrainte, il me l'a fait payer. Ce dénigrement a engendré ma peur, il me terrorisait, du coup j'étais craintif et empoté, ce qui faisait encore grandir la violence." Aujourd'hui, sa relation avec ses parents semblent s'être apaisée : "J'ai pardonné, parce que j'ai compris que mes parents avaient fait comme ils avaient pu." Frédéric Lopez lors de la soirée d'inauguration de la FIAC organisée par Orange au Grand Palais à Paris, le 21 octobre 2015.
1/10
M. B., Jellyfish France

Vos réactions doivent respecter nos CGU.