Ils ont été maltraités durant l'enfance et brisent le silence

  • info
  • photos
La violence au sein des foyers est un fléau qui peut toucher n'importe qui. Entre honte, culpabilité et peur, les langues ont du bien du mal à se délier. En racontant leurs histoires, les célébrités victimes de maltraitance tente de libérer la parole pour briser le tabou. À l'occasion de la Journée de la non violence éducative, le 30 avril, plongée au coeur des douloureux témoignages des célébrités.
Chargement en cours
Stéphane Bern : "Tous les jours, je me prenais une torgnole"
Stéphane Bern : "Tous les jours, je me prenais une torgnole"
Dans les colonnes du Point en 2015, Stéphane Bern s'est livré sur ses blessures d'enfant. La période de son enfance, l'animateur de Secrets d'Histoire la qualifie de "prussienne", lui battu par sa mère. "Mon père m'a reproché de raconter que ma mère me frappait. 'On dirait que tu étais un enfant battu' , m'a-t-il dit. J'ai répondu : 'Écoute, papa, j'ai été battu tous les jours. Tous les jours, je me prenais une torgnole'... Personne ne pourra me gifler aussi fort que je l'ai été par ma mère ! (...) J'étais le débile. Ma mère disait : 'Qu'est-ce qu'on va faire de toi ?" Malgré tout, Stéphane Bern a "une adoration pour (sa) mère". "J'aimais mon bourreau", a-t-il affirmé. Stéphane Bern lors de la conférence de presse de présentation de la liste des projets de la mission patrimoine au ministère de la culture à Paris, le 11 juin 2019.
5/10
M. B., Jellyfish France

Vos réactions doivent respecter nos CGU.