Ils ont été maltraités durant l'enfance et brisent le silence

  • info
  • photos
La violence au sein des foyers est un fléau qui peut toucher n'importe qui. Entre honte, culpabilité et peur, les langues ont du bien du mal à se délier. En racontant leurs histoires, les célébrités victimes de maltraitance tente de libérer la parole pour briser le tabou. À l'occasion de la Journée de la non violence éducative, le 30 avril, plongée au coeur des douloureux témoignages des célébrités.
Chargement en cours
Lââm : "C'était une femme très violente"
Lââm : "C'était une femme très violente"
C'est en 2015 que la chanteuse Lââm a accepté d'évoquer son enfance douloureuse auprès de Thierry Ardisson. D'ordinaire pudique, la jeune femme qui a été placée à la DDASS à l'âge de 6 ans a laissé l'animateur faire le récit de cette période difficile : "Quand vos parents se rencontrent, votre mère à 20 ans et votre père 40, elle, elle est danseuse orientale, elle rêve de devenir une star, mais quand elle arrive à Paris elle se retrouve à Montreuil avec 7 enfants sur les bras, Alors votre mère est effondrée devant sa vie, parce qu'elle rêvait de beaucoup mieux, elle pète un câble, grosse déprime et elle se venge sur les gosses, elle vous tabasse quand même." "C'était une femme très violente et tout le monde n'est pas fait pour être parent", a ensuite déclaré la chanteuse. Lââm à l'avant-première du film "Aladdin" au Grand Rex à Paris, le 8 mai 2019.
6/10
M. B., Jellyfish France

Vos réactions doivent respecter nos CGU.