Actu people

Pierce Brosnan (Le monde ne suffit pas) sous le charme total de Sophie Marceau : "Il disait des trucs bizarres sur moi"

Bande-annonce du film Le Monde ne suffit pas, avec Pierce Brosnan, très charmé par Sophie Marceau - © Allocine

Sophie Marceau fait partie du club select des James Bond Girl françaises, comme Carole Bouquet, Léa Seydoux ou encore Eva Green. La star française a eu le plaisir de jouer dans l'épisode 19, Le monde ne suffit pas, face à Pierce Brosnan dans la peau de l'espion de Sa Majesté. Un long métrage sorti en 1999 et qui revient sur nos écrans de télévision sur France 2 ce dimanche soir, 23 juillet et qui nous permet de revenir sur la relation entre la Française adorée et l'acteur originaire d'Irlande.

Déjà bien connue à Hollywood grâce à son rôle dans l'épique Braveheart de Mel Gibson , Sophie Marceau a décroché celui d'Elektra, la fille de l'industriel Robert King. Un temps pensé pour Sharon Stone mais trop chère, ce personnage finira dans les mains de la comédienne française, ravie de faire face à Pierce Brosnan ou encore à Denise Richards, révélation à la chevelure sublime du thriller Sex Crimes. Bien entouré, le comédien en couple avec Keely Shaye Smith a semble-t-il un gros coup de coeur pour sa partenaire d'outre-Manche comme le relate Télé 7 Jours. "Sophie ! Quelle présence ! Quelle féminité ! Et puis, ce petit accent. Hummm... Depuis que je fais ce métier, je n'ai jamais côtoyé une femme possédant un tel pouvoir de séduction. Et surtout, sachant si bien s'en servir", avoue-t-il, en transe, au réalisateur. Ce qui n'émeut pas l'héroïne de La Boum : "Pierce dit des trucs bizarres sur moi. Je crois qu'il vit dans son monde... Mais j'aime bien les scènes de comédie avec lui."

Un espion sexy mais...De quoi laisser espérer une amourette entre les deux stars ? Le fantasme est puissant au cinéma mais il n'ira pas au-delà, peut-être en raison d'un détail... pileux. Sophie Marceau confiera au réalisateur Michael Apted, à propos d'une scène sensuelle où Pierce Brosnan, plutôt velu à la Sean Connery, est torse nu tandis que sa partenaire le caresse : "Je dois vous dire que moi, j'aime les hommes sans poils..." À cette époque, celle qui est déjà maman de Vincent, dont le père est le cinéaste Andrzej Zulawski, entame une liaison avec le producteur Jim Lemley, qu'elle a croisé sur le tournage d'Anna Karenine à la fin de l'année 1996. De cette relation est née une fille, Juliette, le 13 juin 2002. Un tournage qui doit laisser des souvenirs amusés à l'actrice, elle pourrait d'ailleurs piocher dans son parcours impressionnant pour rédiger une nouvelle oeuvre littéraire après La Souterraine.

publié le 23 juillet, Mafalda Betty , Purepeople

Liens commerciaux