Actu people

"Les circonstances en ont décidé autrement" : Laurence Boccolini privée d'adieux sur France 2, elle explique pourquoi

En juin dernier, Laurence Boccolini annonçait son départ de la présentation de Tout le monde veut prendre sa place après deux ans de bons et loyaux services. Laurence Boccolini lors de l'enregistrement de l'émission "Chez Jordan" à Paris. - © BestImage, CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE

Toutes les bonnes choses ont une fin et ce n'est pas Laurence Boccolini qui dira le contraire. L'animatrice de 60 ans présentait pour la dernière fois hier, vendredi 4 août, Tout le monde veut prendre sa place et n'a pas pu dire au revoir à ses fidèles téléspectateurs. Pourquoi ? Les numéros de l'émission étant enregistrés en avance, il était impossible pour Laurence Boccolini de les remercier en direct de l'avoir notamment suivie dans cette aventure. Consciente de l'incompréhension que certains pourraient ressentir, celle qui a été remplacée par Jarry s'est rabattue sur Instagram pour rattraper le coup.

La remplaçante de Nagui a publié un message en guise d'explications. "Je n'ai 'techniquement' pas pu vous dire au revoir et toute l'affection que je vous porte. Pardon. Je lis tous vos messages, soyez-en convaincus !!! Les circonstances en ont décidé autrement", a-t-elle écrit. Elle a également insisté sur le fait qu'il ne s'agissait en rien d'un adieu. Puis de leur confier sa reconnaissance : "Je vous dois depuis tant d'années... Vous êtes dans mon coeur. À bientôt... Love is all." De nombreux internautes ont tenu à répondre en commentaire de sa publication afin de lui confier leur soutien et leur tristesse. "Laurence quelle tristesse de savoir que vous n'animerez plus Tout le monde veut prendre sa place. (...) Je suis émotive... Ce jour devait arriver et c'était hier. (...) Vos rires, vos anecdotes, votre bienveillance avec les candidats comme les téléspectateurs, votre sensibilité. (...) Vous allez me manquer et à beaucoup d'autres personnes sans doute...", peut-on notamment lire dans la section réservée aux commentaires.

publié le 5 août, Alice GENSSE , Purepeople

Liens commerciaux