Actu people

Françoise Hardy choquée par la "petite conspiration" de Jacques Dutronc après leur première nuit d'amour

Françoise Hardy a raconté sa première fois avec Jacques Dutronc dans son autobiographie. Jacques Dutronc et Françoise Hardy © BestImage, AGENCE / BESTIMAGE

Retour à l'été 1967 ! Françoise Hardy, qui n'a que 23 ans à l'époque, enchaîne les tubes et devient peu à peu l'une des idoles des jeunes filles en France, qui vont copier sa voix douce et son style. Non loin d'elle, c'est un homme qui affole les fans de pop : le dandy Jacques Dutronc, 24 ans pour sa part, vient de sortir ses premiers succès, notamment Et moi, et moi, et moi.

Les deux jeunes gens se connaissent et s'apprécient mais à la fin de l'été de cette année-là, Françoise Hardy le sait : ce jeune Jacques lui plait beaucoup, et d'une manière différente. Elle l'invite alors, "accompagné de copains à lui" dans sa maison de Corse, comme elle le raconte dans son autobiographie Le Désespoir des singes : ... et autres bagatelles, sorti chez Robert Laffont en 2008.

Le duo passe des vacances idyllique : pendant que les hommes se reposent au soleil, la jeune femme s'amuse derrière les fourneaux et tente des expériences en cuisine comme en cocktails. Désespérée, au début de leur séjour, par le fait que "le Jacques qui 'intéressait le plus était également flanqué de l'épouse assez quelconque d'un autre chanteur, qui lui courait après depuis un certain temps", la jeune femme voit sa rivale disparaitre rapidement et l'avoue sans problème : "Mon instinct me soufflait depuis des mois que mon attirance n'était pas à sens unique".

Un stratagème diabolique

Et la situation a fini par se débloquer grâce à un stratagème qui lui a été révélé ensuite : "Après dîner, les copains disparurent comme par enchantement et je me retrouvai seule avec l'élu de mon coeur, sans imaginer un instant qu'il était de mèche avec eux", raconte-t-elle, avant d'expliquer que le futur couple, timide, a bu "pendant des heures", avant de se retrouver "sur l'oreiller" pour un moment qui n'a pas grand-chose de romantique finalement : "A mon grand regret, je ne me souviens de rien !" avoue en effet la chanteuse.

Mais qui se souvient particulièrement bien de ce qu'on lui avait caché : "Il a beaucoup été raconté que le lendemain, faute de foulard rouge à agiter par la fenêtre pour signifier à ses complices le succès de l'opération, il avait arboré une chemise de la même couleur. Quand, des années plus tard, on me mit au courant de cette petite conspiration, j'en fus d'abord choquée, jusqu'à ce que je comprenne que, sans elle, il n'aurait pas eu l'audace d'aller à l'assaut de la citadelle imprenable que j'étais sans doute à ses yeux", conclut-elle à propos de ce Jacques "si irrésistible".

Un stratagème qui a abouti à une belle relation : aujourd'hui, le couple est séparé mais n'a jamais divorcé. Tous les deux ont eu un enfant, Thomas, né en 1973 et qui les a suivis dans la musique. Aujourd'hui, celui-ci entretient une relation fusionnelle avec eux et est même monté sur scène récemment avec son père... encouragé par sa célèbre maman !

publié le 27 février, Justine Texier, Purepeople

Liens commerciaux