Actu people

Eddy (Secret Story) amoureux : son compagnon est un homme politique, au coeur d'une grosse polémique

Eddy de "Secret Story" n'est plus un coeur à prendre. Eddy sur Instagram. - © Instagram, eddyflowoff

Eddy Flow n'est plus un coeur à prendre ! Le candidat de télé-réalité, révélé dans la saison 7 de Secret Story sur TF1 en 2013, file le parfait amour avec son compagnon depuis plusieurs mois déjà. Son nom : Amine Benalia-Brouch, qu'il présentait comme "L'Officiel" il y a onze semaines sur son compte Instagram. Et leur idylle suit son cours : il y a quelques jours, l'ancien compagnon de Fred a à nouveau posé avec sa moitié sur un cliché plein de tendresse.

C'est à Hagetmau, dans les Landes, qu'ils ont été immortalisés, apparaissant tout sourire et les yeux dans les yeux. "J'ai envie de te dire 'Je t'aime', a légendé celui qui avait été dragué par un humoriste connu. Le tout accompagné du hashtag "Vers l'infini et au-delà" ainsi qu'un émoji en forme de coeur.

De quoi faire fondre les internautes. "Vous êtes beaux", "J'adore ! Plein de bonheur", "Wahou les regards, magnifique photo", peut-on ainsi lire dans les commentaires. Le principal intéressé a lui aussi répondu à la star du petit écran : "Bien, dis-le !"

Voir cette publication sur Instagram Une publication partage par Compte Officiel Eddy (@eddyflowoff) Voir cette publication sur Instagram Une publication partage par Compte Officiel Eddy (@eddyflowoff) La polémique de "L'Auvergnat" de Brice HortefeuxMais le nom d'Amine Benalia-Brouch vous dit peut-être quelque chose. Et pour cause : cet ancien adhérent UMP avait fait porter sa voix dans les médias dès 2009, après une rencontre avec Brice Hortefeux, alors ministre de l'Intérieur sous Nicolas Sarkozy, lors des universités d'été du parti à Seignosse dans les Landes. "Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a plusieurs qu'il y a des problèmes", avait prononcé, face au militant d'origine algérienne et devant les caméras, l'homme politique. Une phrase qu'Amine Benalia-Brouch a toujours jugée raciste, visant selon lui les personnes d'origine arabe et non les Auvergnats comme le ministre l'avait par la suite clamé.S'il avait dans un premier temps soutenu Brice Hortefeux, comme il l'expliquera "par fidélité politique et par crainte de représailles", il l'avait par la suite chargé dans un livre intitulé Confessions d'un sarkozyste repenti, paru en 2010 aux éditions JC Gawsewitch. Il avait également quitté l'UMP. "Une fois la polémique retombée, je me suis senti sale", avait-il confié à nos confrères du Parisien.Il est toutefois revenu à la politique il y a quelques années : sur Linkedin, il indique avoir été Secrétaire général du MoDem et UC (Union Centriste), avant d'officier depuis mars 2020 comme Adjoint au maire de Dax en charge des sports et des associations.

publié le 15 août, Georgia Yu , Purepeople

Liens commerciaux