Actu people

"Des bêtes de foires" : Amandine Pellissard dézinguée dans TPMP, surprise, elle débarque et sort de ses gonds

Amandine Pellissard dans "TPMP". © TPMP

"Sinon, on se retrouve demain, petite surprise, vous allez voir ça va donner. Vous savez on n'est pas du genre à se laisser écrabouiller, donc ça va péter et en plus on ne sera pas tout seuls", prévenait Amandine Pellissard (Familles nombreuses) lundi soir sur le compte Instagram qu'elle partage avec son mari Alexandre. Et comme pressenti par les internautes, le couple était bel et bien de retour sur le plateau de TPMP ce mardi 31 janvier pour s'expliquer une énième fois sur leur reconversion dans le X, qui est jugée comme scandaleuse par plusieurs chroniqueurs de l'émission, dont Kelly Vedovelli.

Cette dernière avait réagi lundi soir au reportage qu'avait diffusé le blogueur Jeremstar sur le couple, se disant notamment choquée par les "instruments de torture à l'intérieur du canapé", dévoilés dans l'interview. "Qui ne dit pas que le petit de 4 ans ne va pas se retrouver avec un god dans la main ?", s'était-elle insurgée. Des propos qui ne sont pas tombés dans l'oreille d'un sourd, ou plutôt d'une sourde, puisqu'Amandine Pellissard a tenu à recadrer la chroniqueuse en direct mardi soir en revenant sur ces propos. "Non mais toi qui dit que mon fils va venir me voir avec un god à la main le soir, mais de quoi tu parles Barbie ? T'as des enfants ?", s'est-elle emportée, avant de régler ses comptes avec Géraldine Maillet, Guillaume Genton et Raymond Aabou, qui avait déjà eu un échange houleux avec le couple lors de leur premier passage dans l'émission le 19 janvier dernier.

Je trouve ça un peu dégueulasse A noter que ce mardi, Amandine et Alexandre Pellissard étaient accompagnés de leur fils de 17 ans, Léo. S'il s'est déjà exprimé sur la reconversion de ses parents à plusieurs reprises, il ne l'avait encore jamais fait sur le plateau de TPMP. Et l'adolescent a maintenu le discours qu'il tient depuis le tout début de cette affaire, à savoir qu'il va "très bien" et qu'il "ne voit pas où le problème", tant que ses parents "sont heureux". Il s'agace en revanche de voir cette "vague de haine" déferler sur ses parents depuis plusieurs jours désormais.

"Les gens se mettent à notre place. Ils parlent pour nous, sans savoir ce que l'on vit. Et ça, je trouve ça un peu dégueulasse", a-t-il ajouté, afin de conclure le débat.

Géraldine Maillet prend la parole

"Je suis très, très gênée. Je suis désolée pour toi, Léo. J'ai l'impression que vous êtes des bêtes de foire. Franchement, je me sens absolument pas à ma place. Je trouve que ce n'est pas bien que votre fils soit là. Je pense que vous allez très, très mal", a-t-elle déclaré. Et de poursuivre : "Je vous parle avec beaucoup de bienveillance. Je pense que vous êtes là pour le buzz, pour le clash, pour le scandale."

Elle a aussi fait savoir qu'elle avait "beaucoup de peine pour Léo". Ce qui a a fait bondir Amandine Pellissard : "Vous avez une misogynie féminine horrible. C'est vous qui avez besoin de consulter, vraiment." Mais Géraldine Maillet a rétorqué : "Léo, même s'il me dit qu'il a 17 ans, qu'il est très content et qu'il trouve ça très bien, que ça ne lui pose pas de problème. Même s'il me dit ça, permettez-moi de penser que je douterai de sa parole et que j'aurai peur pour lui." Elle a tout dit !

publié le 1 février, Bertrand Bielle, Purepeople

Liens commerciaux