Actu people

Carla Bruni et Nicolas Sarkozy : Leurs proches volés et cambriolés, grosse inquiétude

Nicolas Sarkozy, Carla Bruni Sarkozy - Arrivées à l'hommage national à Charles Aznavour à l'Hôtel des Invalides à Paris. © Jacovides-Moreau / Bestimage © © Jacovides-Moreau / Bestimage

Ils ont tout pour être heureux. Nicolas Sarkozy et Carla Bruni sont toujours très amoureux, forment un couple solide et viennent même de fêter leurs 15 ans de mariage. Mais la petite fête s'est mêlée à un grand sentiment d'inquiétude du côté des amoureux. En cause ? La mise en danger de la vie de certains de leurs proches au cours des derniers jours écoulés. Difficile de zapper les inquiétudes quand la vie des proches est mise en danger.

Comme l'indique le magazine Closer dans le numéro de ce 10 février, Aurélien Enthoven, le fils de 21 ans que Carla Bruni a eu avec Raphaël Enthoven, a été cambriolé. Alors qu'il rentrait chez lui à Paris, le jeune homme n'a pu que constater les dégâts de sa porte d'entrée fracturée. Un incident qu'est venu constater la police après un appel de Carla Bruni-Sarkozy. Si ces visites désagréables peuvent arriver à tout le monde, ce n'est malheureusement pas la seule mauvaise surprise à laquelle le clan a eu droit.

Fin janvier, c'était cette fois-ci au tour de Pal, père de 94 ans de Nicolas Sarkozy, de subir les mauvaises intentions d'une personne peu scrupuleuse. Toujours selon Closer, un homme, se faisant passer pour un livreur, a profité d'un moment d'inattention de l'auxiliaire de vie de l'artiste pour dérober les clés de son appartement. Une plainte a été déposée avant que le malfrat ne soit finalement interpellé. Si de tels incidents peuvent arriver à tout le monde, leur accumulation commence à mettre la puce à l'oreille de Carla Bruni et Nicolas Sarkozy.

Une crainte légitime

Possible que Carla Bruni et Nicolas Sarkozy ressentent des petites pointes de stress à chaque appel de leurs proches, de peur qu'une autre mauvaise nouvelle ne leur parvienne. Comme quoi, ne plus occuper le palais de l'Elysée ne met pas forcément à l'abri de quoique ce soit. En 2020, Carla Bruni avait confié au détour d'une interview les frayeurs qu'elle se faisait déjà du temps où elle était première dame : "J'avais peur tout le temps [...]. Je vis dans une bulle mais je sentais une dose de... Mais c'est normal, c'est une position tellement haute. Moi je n'étais qu'à côté de lui mais je sentais qu'il était la cible et cela me faisait peur. J'avais peur qu'on le tue, qu'il se passe quelque chose de très grave." Heureusement, rien de tout cela n'est arrivé !

publié le 10 février, Charlotte Pletcher, Purepeople

Liens commerciaux