Actu people

Anne-Elisabeth Lemoine : "Mais de quoi je me mêle ?", elle se lâche en direct, ses chroniqueurs la recadrent

Anne-Elisabeth Lemoine dans "C à Vous". © C à Vous

Toujours avec beaucoup de spontanéité et de naturel, Anne-Elisabeth Lemoine a de nouveau fait des siennes ce jeudi 16 février sur le plateau de C à Vous ! La séquence s'est produite lors du traditionnel petit détour en cuisine, juste avoir de recevoir les invités. "Ce petit bruit que vous entendez, c'est la chicha, car ce soir, on cuisine à la chicha", a-t-elle annoncé dans un premier temps aux téléspectateurs, aux côtés du chef Jeremy Galvan. Le but étant de "fumer les lentilles".

L'animatrice de 52 ans a ensuite été invitée par son partenaire de cuisine à plonger le tube de la chicha dans une casserole recouverte par une assiette. "La fumée se diffuse, et après tac, on arrête", a commenté le chef cuisinier dans la foulée, en retirant rapidement la chicha du plat qui mijotait. "C'est tout ?", s'est-alors étonnée la maman d'Arthur et Vasco, avant qu'elle ne fasse incendiée par ses chroniqueurs après avoir décidé de retirer l'assiette qui servait de couvercle pour sentir le plat. "Non !!!", se sont-ils exclamés, jugeant alors que cela n'était pas du tout une bonne idée.

C'est moi qui suis en cuisine ! "Mais de quoi je me mêle ? C'est moi qui suis en cuisine ! C'est moi qui suis en cuisine !", a-t-elle rétorqué, en riant. Une scène amusante ! Mais il y'en a plein d'autres dans ce style... Le 7 février dernier, c'est de nouveau en cuisine qu'Anne-Elisabeth Lemoine amusait la galerie, alors que le chef Mathieu Guibert lui avait demandé de l'aide pour préparer un rouget mariné à l'huile d'olive et l'huile citron.

"Le point de cuisson de 20 heures que vous n'avez jamais vu Mathieu ? Sinon, vous ne m'auriez jamais demandé de découper ces rougets. Parce que si vous aviez vu des points de cuisson de 20 heures, vous sauriez qu'il ne faut rien me confier de délicat", lui avait-elle alors répondu, avec beaucoup d'auto-dérision, avant de finalement se retrousser les manches et se saisir d'un couteau pour couper le poisson.

Elle avait alors senti que le chef n'était pas rassuré... "Ce n'est pas assez fin ? Vous avez l'air catastrophé. Vous me demandez plus fin, mais il va y avoir un bout de doigt !", l'avait-elle averti, de quoi beaucoup amuser l'ensemble du plateau.

publié le 16 février, Bertrand Bielle, Purepeople

Liens commerciaux