Actu média

"C'est très violent" : Andy se confie sur la fin du tournage des "Traîtres" sur M6

"Les traîtres" : La bande-annonce du jeu de M6 © DR

Avant d'apparaître chaque semaine sur M6 , les candidats des "Traîtres" ont passé dix jours au château à Bort-les-Orgues, un petit village du Cantal. La fin du tournage de l'émission, organisé en mars, a été mouvementée pour certains candidats après avoir été remués par les nombreux rebondissements du jeu. "C'est très difficile de faire la différence entre le jeu et la réalité", a témoigné Andy Rowski, à l'origine de l'élimination de Guillaume Pley au cours de l'épisode diffusé ce mercredi 26 juillet.

"J'aurais signé pour un an sans problème"

Répondant aux questions de ses abonnés sur Instagram, l'influenceuse est revenue sur les sentiments qui l'ont traversé lors de sa participation à l'aventure de stratégie de la Six. "Quand on est dedans, on est tellement à fond dedans que c'est très difficile. Franchement quand je suis rentrée chez moi, après je me suis dit : 'Mais ma vie est nulle, je veux retourner là-bas !'", a-t-elle confié aux plus d'1,5 million de personnes qui la suivent sur le réseau social au Polaroïd. "C'est très violent tellement l'expérience est unique."

Un témoignage qui fait écho à celui de Natasha St Pier lors de la conférence de presse de présentation du programme. "Dans le jeu, tu es entourée comme jamais dans ta vie, tu sors, tu es abandonnée comme jamais dans ta vie", avait expliqué la chanteuse.

À LIRE AUSSI : "Le cerveau ne se repose jamais" : Comment les candidats des "Traîtres" ont-ils géré la fatigue psychologique dans le jeu de M6 ?

Outre la difficile redescente après le tournage, Andy Rowski a confirmé avoir "adoré cette émission". "Si c'était à refaire, je le referai et si ça avait duré un an, j'aurais signé pour un an sans problème parce que j'adore ce genre de jeu."

Un montage fidèle mais "beaucoup de choses sont coupées"

Elle assiste désormais avec le reste du cast à la diffusion des épisodes chaque mercredi sur M6. Selon elle, le montage du programme est fidèle à ce que les participants vivent dans le jeu. "Mais il manque énormément d'éléments ce qui fait qu'on ne s'y retrouve pas", ajoute celle qui a participé à la première saison de "Secret Story" sur TF1 .

"On se dit, il manque ça, il manque ça, pour expliquer pourquoi par exemple on vote contre telle personne et pourquoi on a confiance en telle personne. Ça peut parfois paraître incohérent pour le téléspectateur qui ne comprend pas pourquoi on vote pour un tel ou un tel." Elle est encore revenue sur l'élimination qui a clos le dernier épisode. "Par exemple Vincent Desagnat, on n'a pas tous été dessus comme des moutons. On avait des doutes qui étaient pour nous fondés. Mais voilà c'est des choses qui ne sont pas vraiment bien expliquées parce que beaucoup de choses sont coupées."

La trentenaire raconte aussi avoir "globalement" gardé de bons rapports avec ses camarades de jeu. "Même avec Caro(line Margeridon) avec qui on était l'une contre l'autre dans le jeu, ça s'est super bien passé à l'extérieur", précise-t-elle. "Après, il y a des gens dont le comportement a un petit peu dépassé le jeu", conclut la candidate sans citer de nom.

publié le 28 juillet, Maxime Fettweis, Puremédias

Liens commerciaux