Yves Saint Laurent se retire de la semaine de la mode parisienne

Yves Saint Laurent se retire de la semaine de la mode parisienne
Défilé de mode Saint Laurent collection prêt-à-porter Automne-Hiver 2020/2021 à Paris, le 25 février 2020.

La maison Yves Saint Laurent a annoncé dans un communiqué, lundi 27 avril 2020, vouloir présenter ses collections selon son propre rythme et, par conséquent, ne sera pas présente à la Fashion Week de Paris 2020.

La crise sanitaire mondiale liée au coronavirus ne laissera aucun secteur indemne et l'industrie de la mode n'est pas épargnée. Le secteur est impacté dans sa totalité et doit réorganiser ses calendriers. Dans un communiqué, la maison de luxe française Yves Saint Laurent a annoncé se retirer du calendrier de la semaine de la mode parisienne. "Conscient de la conjoncture actuelle et des changements radicaux qu'elle induit, Saint Laurent a décidé de prendre le contrôle de son rythme et d'instaurer son propre calendrier", a déclaré la marque avant de poursuivre : "Aujourd'hui plus que jamais, la marque contrôlera sa périodicité et légitimera la valeur du temps, à son rythme, tout en privilégiant le rapport aux personnes et à leur quotidien. De ce fait, Saint Laurent ne présentera pas ses collections dans le cadre des calendriers officiels de l'année 2020."

Priorité à la créativité

Dans une interview exclusive accordée à WWD, le directeur créatif Anthony Vaccarello et la présidente-directrice générale d'Yves Saint Laurent, Francesca Bellettini, ont précisé les raisons de cette décision. "La pandémie de COVID-19 nous a obligés à changer soudainement et complètement nos habitudes, notre comportement et nos interactions avec les autres", a expliqué le directeur créatif. La PDG de la maison de luxe a ensuite ajouté : "Dans ces circonstances, il est clair pour nous que la créativité ne peut pas être forcée dans un calendrier arbitraire et prédéfini, mais devrait être libre de s'exprimer sous la forme, le lieu et le moment qu'Anthony trouve approprié, avec tout ce qui vient après."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.