Une paire de Nike vendue à plus de 400 000 dollars : un record historique

Une paire de Nike vendue à plus de 400 000 dollars : un record historique
La "Moon Shoe" est désormais la basket la plus chère de l'histoire (photo non contractuelle).

Marine Cournede

Mardi 23 juillet 2019, lors d'une vente aux enchères organisée par Sotheby's, un collectionneur canadien a acquis une rare paire de Nike au prix de 437 000 dollars (environ 392 000 euros), établissant le record de vente de la sneaker la plus chère de l'histoire.

À ce jour, la basket la plus chère jamais vendue est désormais la "Moon Shoe", sneaker imaginée par Nike en 1972 pour des concurrents des sélections américaines d'athlétisme durant les Olympiades. Et si son ancienneté est prisée, c'est surtout sa rareté qui fait toute sa valeur. En effet, sur seulement 12 exemplaires existants dans le monde, la paire de Moon Shoes vendue ce mardi était la seule à n'avoir jamais été portée.

D'abord estimée entre 110 000 et 160 000 dollars, elle a finalement été cédée à plus de 400 000 dollars à Miles Nadal, un entrepreneur canadien de 61 ans. Ce dernier, qui avait déjà acquis un lot de 99 paires de la collection mise en vente par Sotheby's la semaine dernière, vient de boucler son pari fou en achetant la centième du lot. Au total, l'entrepreneur aura déboursé 1 287 500 dollars (un peu plus de 1,16 million d'euros) pour devenir l'heureux propriétaire de cette collection, qu'il exposera dans son musée privé de Toronto, d'après un communiqué de Sotheby's.

L'histoire de la Moon Shoe

Selon la légende, cette chaussure iconique devrait son nom à Bill Bowerman, entraîneur d'athlétisme et co-fondateur de Nike, lorsque ce dernier aurait eu l'idée de la semelle crantée en coulant du caoutchouc dans la machine à gaufre de son épouse. Ainsi, le nom de la sneaker fait référence à ses empreintes, similaires à celles laissées par les astronautes américains sur la Lune. Une anecdote qui coïncide ironiquement avec le cinquantième anniversaire d'Apollo 11.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.