Une marque de luxe blâmée pour une tenue évoquant les camps de concentration

Une marque de luxe blâmée pour une tenue évoquant les camps de concentration
La marque Loewe est au coeur d'une polémique à cause de l'un de ses ensembles.

La marque Loewe a provoqué un scandale en proposant un ensemble pantalon-chemise, ressemblant à l'uniforme des prisonniers dans les camps de concentration.

Suivi par 1,6 million de personnes, le profil Instagram Diet Prada est considéré comme la police de la mode. Ce compte - craint par les plus grandes marques et les couturiers - dénonce les dérives de ce milieu dépassant parfois certaines limites. Dimanche 24 novembre 2019, le compte a ainsi publié la photo d'un ensemble signé de la griffe de luxe Loewe, qui ressemble comme deux gouttes d'eau à l'uniforme porté par les prisonniers juifs durant l'Holocauste.

Des excuses publiques

"Impossible de voir autre chose qu'un uniforme de camp de concentration dans cet ensemble à 1 670 euros de la capsule de Loewe avec William De Morgan, une collection destinée à 'capturer la liberté de l'imagination'", a déploré Diet Prada en légende. À la suite de l'indignation générale, l'enseigne espagnole a retiré cet ensemble de la vente, avant de présenter publiquement ses excuses en story de son compte Instagram.

"On a attiré notre attention sur le fait que l'un de nos modèles, publié dans un magazine et faisant partie de notre collection avec le céramiste William De Morgan, a pu être interprété à tort comme une référence à l'un des moments les plus détestables de l'histoire de l'humanité. Cela n'a jamais été notre intention, et nous tenons à présenter nos excuses à toutes les personnes qui ont pu penser que nous nous montrions insensibles envers des souvenirs sacrés. Les produits ont été retirés de notre offre commerciale", précisait le communiqué.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.