Une mannequin s'insurge contre les faux ventres de grossesse dans la mode

Une mannequin s'insurge contre les faux ventres de grossesse dans la mode
Certaines marques de vêtements utilisent systématiquement des faux ventres de grossesse dans leurs campagnes de publicité.

Pourtant mannequin de profession, Louise Boyce a fait entendre sa colère sur les réseaux sociaux contre certaines pratiques de l'industrie de la mode. Enceinte de son 3e enfant, la top model a en effet attaqué les marques de vêtements qui utilisent systématiquement des faux ventres de grossesse dans leurs campagnes de publicité.

Lancée sur Instagram, la révolte de Louise Boyce contre les faux ventres de grossesses fait bien évidemment écho à la récente polémique visant la griffe Asos. Pour rappel, l'entreprise britannique s'était attirée les foudres des consommatrices après avoir fait appel à une star de la télé-réalité, Arabella Chi, pour présenter ses pièces de maternité. Seul hic, cette dernière n'a jamais été enceinte. Un détail qui s'est révélé frustrant, voire énervant pour de nombreuses femmes.

Les femmes enceintes mal représentées

"J'ai vu des femmes qui prétendent avoir envisagé de suivre un régime et traverser une dépression à cause de leurs achats de maternité (...). Certaines femmes dépriment parce qu'elles essaient de se comparer avec les mannequins qu'elles voient sur Internet et qui ne sont en réalité pas enceintes", a d'abord expliqué Louise Boyce, comme l'a rapporté la BBC sur son compte Instagram le 29 juin 2019.

Et de poursuivre : "Quand les femmes sont enceintes, il n'y a pas que le ventre qui s'arrondit : les hanches, les seins, les bras, le visage changent (...) Sauf qu'en matière de maternité, nous sommes coincées avec le modèle standard de taille 8 (l'équivalent d'une taille 36 française, ndlr)".

À savoir, la marque Asos a également souhaité se défendre, comme l'a indiqué la BBC. "Nous utilisons des faux ventres de femmes enceintes afin de permettre aux clients de comparer plus facilement les produits", s'est-elle justifiée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.