Une étiquette écologique bientôt attribuée à vos vêtements

Une étiquette écologique bientôt attribuée à vos vêtements
Cette étiquette a pour but d'informer les acheteurs sur l'impact environnemental que causent leurs achats.

Accompagné de nombreuses entreprises du textile, le gouvernement penche, actuellement, sur l'instauration d'une étiquette environnementale, capable d'indiquer l'impact environnemental d'un vêtement.

Avec la promulgation de la loi anti-gaspillage, le 11 février 2020, le domaine du textile va, prochainement devoir, changer son mode de fonctionnement. En tant que seconde industrie la plus polluante au monde après celle du pétrole, la mode devra informer et responsabiliser les acheteurs sur l'impact de leurs achats sur l'environnement.

Des vêtements notés

"Nous allons travailler avec les équipes du ministère et les entreprises privées pour asseoir une méthodologie solide qui permettra de donner une note environnementale à chaque vêtement ", a déclaré à l'AFP, la secrétaire d'État à la Transition écologique, Brune Poirson. Pour informer efficacement les clients, cette étiquette, attribuée à chaque pièce, prendra en compte une panoplie de facteurs sociaux et environnementaux. Des critères comprenant, l'émission de CO2 ainsi que l'usage, le traitement de l'eau au cours de la fabrication, et surtout l'impact sur la biodiversité.

Certains acteurs comme le groupe H&M ou encore LVMH se sont réunis afin d'élaborer une grille de notation inspirée du Nutri-score : des notes qui vont de A à E, du plus éco-responsable au plus polluant. Le projet sera mis en place après 18 mois de recherche. Une sensibilisation déjà présente chez plusieurs marques comme Okaïdi, Decathlon ou encore Bonobo. Si cette mesure est primordiale pour l'environnement, il est impératif pour que cela fonctionne que les consommateurs se rendent réellement compte des effets négatifs de leurs vêtements pour la planète.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.