Un soutien-gorge connecté capable de détecter le cancer du sein ?

Un soutien-gorge connecté capable de détecter le cancer du sein ?
Le SmartBra utilise les ultrasons pour détecter d'éventuelles masses dans la poitrine.

Un groupe d'étudiants de Lausanne, en Suisse, a mis au point le SmartBra, un soutien-gorge connecté capable de détecter les premiers signes du cancer du sein.

Cancer n°1 chez la femme, le cancer du sein doit être détecté précocement pour une meilleure prise en charge et une augmentation des chances de guérison. Pour cela, une palpation des seins par un professionnel est recommandée tous les ans dès l'âge de 25 ans tandis qu'une mammographie de dépistage est proposée tous les deux ans aux femmes de 50 à 74 ans. Mais une nouvelle méthode de détection pourrait bientôt voir le jour grâce à quatre étudiants de l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne.

Des ultrasons à la place des rayons X

Leur invention : un soutien-gorge intelligent capable "de prévenir et de détecter les cancers à leurs stades les plus précoces, via une méthode de monitoring fréquente, non invasive et indolore", explique Hugo Vuillet, l'un des membres de l'équipe, dans un communiqué paru début avril 2020. Ce sous-vêtement utilise un système d'ultrasons pour détecter une éventuelle masse anormale dans la poitrine. Si tel est le cas, il recommande le diagnostic d'un spécialiste.

La mise sur le marché du SmartBra est prévue pour 2021, d'abord pour les femmes déjà diagnostiquées qui pourront suivre l'évolution de leur maladie, puis à celles considérées comme à risque, avant d'être ouverte à toutes. À noter qu'il n'est pas le seul soutien-gorge connecté à être actuellement développé. En 2018, un jeune lycéen mexicain avait fait le buzz en présentant Eva, son prototype de soutien-gorge utilisant des capteurs thermiques pour déceler des anomalies.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.