Tricot : comment bien choisir la laine ?

Tricot : comment bien choisir la laine ?
Comment bien choisir sa laine pour tricoter ?

Aiguilles en mains, vous avez hâte de commencer à découvrir le tricot ? Mais... Une étape reste encore à franchir : se procurer de la laine. Face à l'étalage de pelotes et autres écheveaux, vous semblez quelque peu perdu. Comment bien la choisir pour tricoter une pièce de qualité ? On vous donne quelques clés.

D'origine animale, la laine est extraite de la tonte de certains animaux, elle reste donc une matière naturelle et écologique. Laquelle choisir parmi le large catalogue ? Pour un gros gilet d'hiver solide et durable, il est préférable de se tourner vers la laine de mouton, qui est d'ailleurs imbattable en termes de rapport qualité-prix. D'une race de mouton, australien cette fois, provient la laine mérinos. Elle ne gratte pas et est idéale pour les vêtements des plus petits. Quant au mohair possédant un fil fin, il provient des chèvres angoras. Cette matière a pour qualité de joindre sa grande légèreté à son pouvoir isolant thermique. Le cachemire, cette matière douce d'exception provient d'une race de chèvre particulière de l'Himalaya, d'où le coût élevé de son fil. Sur une note tout aussi luxueuse, on retrouve la laine angora provenant des lapins du même nom qui tient extrêmement chaud. Enfin, l'Alpaga, provenant de l'animal éponyme, est sans doute la laine la plus douce, mais également la plus fragile.

La laine détient des alternatives végétales comme le coton (un fil léger et aéré) et le lin (un fil solide et léger) convenant parfaitement pour des pièces estivales. Ou encore la soie, cette matière brillante et souple convenant à toutes les saisons. Enfin, les matières synthétiques viennent se mêler au catalogue des matières comme l'acrylique en remplacement complet de la laine. Totalement synthétique, elle reste douce et défie toute concurrence en termes de rapport qualité-prix. Le nylon, lui, est beaucoup utilisé dans nos chaussettes.

De l'importance de bien choisir le fil et la quantité

Pour simplifier les choses, il existe deux types de fils : les classiques, ultra-lisse ou les fantaisies, un peu poilus, pailletés ou bouclés. Lorsque vous débutez, on vous conseille de choisir un fil classique de couleur clair, uni et d'une grosseur moyenne. En effet, les fils fantaisie ou de couleur sombre sont moins faciles à manier. Il sera également peu évident de compter vos mailles pour commencer.

Si certaines étiquettes inscrivent un nombre indicatif de pelotes nécessaires pour un pull ou une écharpe par exemple, intéressez-vous tout de même au poids des pelotes et à la longueur du fil. Plus le vêtement est grand, plus vous aurez besoin de pelotes. Ces dernières sont souvent égales à 50 grammes mais la longueur varie en fonction du type de laine. Aujourd'hui des convertisseurs de pelotes de laine existent sur internet et vous indiquent en fonction de la pièce souhaitée, le nombre exacte dont vous aurez besoin, dans les matières bien définies ainsi que les aiguilles qui vont avec. Il n'y a plus qu'à se lancer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.