Taxé de racisme, Gucci retire un pull tendancieux de la vente

Taxé de racisme, Gucci retire un pull tendancieux de la vente
Façade du magasin Gucci rue Montaigne à Paris, le 26 septembre 2016.

Marine Cournede

Le 6 février 2019, la marque italienne a été épinglée par une internaute après la commercialisation d'un col roulé noir accusé d'imiter le blackface. Le pull a depuis été retiré de la vente.

Les maisons de luxe italiennes n'ont pas le vent en poupe dernièrement. Après Dolce & Gabbana et Prada, c'est désormais au tour de Gucci de susciter la polémique autour du racisme. Mercredi, une internaute a publié la photo d'un pull Gucci, dont le col roulé noir remonte jusqu'à la moitié du visage et est fendu d'un trou au niveau de la bouche, auréolé de rouge. Le rendu donne une impression de lèvres surdimensionnées, évocatrices du blackface, cette pratique théâtrale du XIXe siècle aux États-Unis où des blancs se déguisaient en noirs pour s'en moquer.

Retiré de la vente

"Joyeux Mois de l'Histoire des Noirs à vous", écrit la jeune femme dans un premier tweet. "Ils ont un masque assorti, comme ça vous pouvez faire une blackface chic et classique sans galérer avec de la peinture", ajoute-t-elle dans un second message. Partagées des milliers de fois, ces publications ont très vite fait réagir Gucci, qui s'est excusé et a aussitôt retiré le pull de la vente.

Pour rappel, en novembre dernier, Dolce & Gabbana avait été contraint d'annuler un défilé en Chine et de faire des excuses publiques après avoir été accusé de racisme envers la communauté asiatique. En décembre, c'est la maison Prada qui avait retiré des porte-clés à l'effigie du blackface, repérés dans une boutique de New York, puis qui s'était excusée en précisant qu'elle allait se doter d'un conseil sur la diversité et le racisme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.