Soldes et ventes privées vont-elles disparaître ?

Soldes et ventes privées vont-elles disparaître ?
Les soldes de 2019 seront-elles les dernières en France ?

Marine Cournede

C'est la solution évoquée pour aider les petits commerçants face à la concurrence impitoyable des grandes marques. Explications.

Selon une étude réalisée par la Fédération nationale de l'habillement (FNH), les petits commerçants ont constaté une diminution de 9,5 % de leur chiffre d'affaires lors des deux premières semaines de soldes d'hiver (du 9 au 23 janvier 2019). Un chiffre alarmant qui s'accompagne d'une baisse de fréquentation de ces mêmes boutiques.

"La fréquentation a baissé dans le même temps de 10,5% par rapport à l'an passé, qui n'avait, déjà, pas été bon. Cela signifie que même les clients qui ne viennent habituellement acheter qu'en soldes, s'ajoutant aux habitués de nos boutiques, ne sont pas venus. Un signal très mauvais", a expliqué au Figaro, Eric Mertz, porte-parole de 38 000 commerçants indépendants.

Les soldes de 2019 seront-elles les dernières ? Selon la FNH, il s'agirait d'un moyen de sauver ce secteur en crise depuis 11 ans, qui a vu disparaître 17 000 emplois entre 2012 et 2015 et qui pourrait voir fermer 1200 entreprises d'ici avril 2019.

Les enseignes de "fast fashion" en cause

Le fast fashion qui désigne ce phénomène employé par les marques pour vendre des articles à prix peu élevés, inspirés des tendances actuelles et voués à être renouvelés rapidement (comme Zara ou H&M), pourrait être la principale cause de la crise essuyée par les petits commerçants qui "n'ont pas les moyens, contrairement aux grandes chaînes de fast fashion, de multiplier les rabais, ni de fabriquer des lignes spécialement pour les soldes", selon Eric Mertz.

En parallèle s'ajoute le phénomène de déconsommation, qui pousse la société a consommer moins et de façon plus responsable.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.