Soldes d'été 2020 : comment vont-ils se dérouler ?

Soldes d'été 2020 : comment vont-ils se dérouler ?
Comment vont bien pouvoir se dérouler les soldes d'été 2020 ?

En cette période d'après confinement, il est imaginable que les soldes d'été puissent avoir lieu. Mais face à l'épidémie, de grandes mesures s'imposent. Alors comment vont bien pouvoir se dérouler les soldes d'été 2020 ?

Pendant deux mois, les enseignes hors alimentaires avaient été contraintes de fermer leurs portes. Puis, lundi 11 mai 2020, les rideaux se sont relevés (à l'exception des centres commerciaux de moins de 40 000 m² et ceux d'Ile-de-France) et les Français étaient nombreux devant les portes a attendre de pouvoir enfin refaire du shopping. Toutefois, après les gilets jaunes et les grèves, les enseignes ont été contraintes de vivre sans les revenus générés par les boutiques et pendant deux mois, et la période de solde pourrait s'avérer indispensable pour ces dernières.

"S'il n'y a pas de deuxième vague du coronavirus et un reconfinement qui irait avec, les soldes devraient bien avoir lieu cet été", note le HuffPost qui ajoute : "initialement, les démarques auraient dû prendre place du 24 juin au 1er juillet, mais le gouvernement s'est dit favorable à un report." Toutefois "La Fédération des Détaillants en Chaussures de France (FDCF), tout comme la Confédération des commerçants indépendants de France (commerce de détail indépendant, alimentaire et non alimentaire), plaident de leur côté pour un report au moins au 22 juillet."

"Faire des soldes au milieu de l'été n'aurait pas de sens"

De son côté, l'Alliance du Commerce préfère un début des soldes le 1er juillet, au plus tard, comme son directeur Yohann Petiot, l'explique au HuffPost : "Il y a déjà des offres promotionnelles agressives, et les stocks non écoulés de nos magasins sont au plus haut. Faire des soldes au milieu de l'été n'aurait pas de sens. Ce n'est pas le 15 août qu'on va acheter un short. Il faut permettre aux magasins des villes intermédiaires de toucher la clientèle qui sera en vacances au mois de juillet. Il faut permettre aussi aux acteurs de refaire leurs trésorerie rapidement pour pouvoir acheter les collections hiver." Reste maintenant à connaître la décision du gouvernement, qui devrait été révélée sous peu.

Attention toutefois si vous vous attendez à des soldes avec des promotions inédites, cela ne sera pas forcément le cas, évoque Yohann Petiot, au HuffPost : "Je ne suis pas certain que les démarques soient plus agressives plus rapidement, notamment parce que les offres promotionnelles sont déjà là. On sait bien aussi que dans cette situation qu'on ne pourra pas avoir des flux massifs en magasins. C'est aussi pour cela qu'on veut des soldes sur six semaines, pour étaler les démarques, mais aussi permettre de faire venir plus de gens."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.