Ruban dans les cheveux : pour ou contre son retour ?

Ruban dans les cheveux : pour ou contre son retour ?
Sienna Miller à un gala de l'amfAR à New York, le 7 février 2018.

Anthony Vincent

Après la folie des headbands bohèmes, voilà que le bandeau en velours ou en satin pointe le bout de son noeud dans les cheveux. Mais comment l'adopter sans tomber dans le BCBG premier degré ?

On commençait à peine à s'habituer au retour du chouchou et de la pince crabe XXL qu'un nouvel accessoire capillaire désuet tente de se frayer un chemin sur le sommet de tous les crânes féminins. On ne vous parle pas du "headband" arboré par toutes les festivalières de musique qui se respectent, orné de motifs végétaux à porter comme une couronne de fleurs telle une sylphide contemporaine, bohème et cool. Mais bien du bourgeois bandeau de velours ou de satin à détourner de sa connotation jeune femme rangée premier degré.

Pour dérider une tenue classique

En effet, on l'a aperçu sur la tête de plusieurs personnalités prescriptrices de tendance. Comme Sienna Miller qui le porte au-dessus de sa frange rideau en bordure d'un chignon haut tellement Bardot. Ou Margot Robbie qui le noue autour d'un chignon parfaitement tiré et le laisse flotter dans sa nuque pour un supplément de volupté. Ou encore Riley Keough qui ose le ruban à noeud plat vert pour égayer les reflets roux de sa chevelure lâchée sur un côté.

Comme ces actrices, on le choisit dans des tons neutres ou sourds comme le noir, le marine, le bordeaux, ou malachite. Et on joue avec sa connotation petite fille pour justement dérider d'une touche ludique une tenue classique de bureau ou une petite robe noire de soirée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.