Récup : les chaussures fait-maison sont-elles l'avenir de la mode ?

Récup : les chaussures fait-maison sont-elles l'avenir de la mode ?
Adepte de couture ? Pourquoi ne pas vous essayer à des créations-maison, à base de vieux jeans ou d'anciens t-shirts ?

Marine Cournede

Nicole McLaughlin, designer chez Reebok, a eu l'idée d'utiliser son compte Instagram pour afficher ses créations issues de récupération pour le moins originales. Mais plus qu'une démarche créative, ce phénomène épouse les valeurs de la mode durable.

Avec un (gros) soupçon de créativité, la mode se réinvente chaque jour, et Nicole McLaughlin l'illustre bien. Lorsque l'on parcourt le compte Instagram de la jeune femme, la première photo postée montre une veste sans manches... en papier bulle. La couleur est annoncée. "Insolite" penserez-vous, pourtant l'ensemble est plutôt satisfaisant.

Tout est matière à créer

Dotée d'un évident potentiel créatif, Nicole McLaughlin utilise tout et n'importe quoi pour mettre au point ses chaussures hors du commun. Balles de tennis, bonnets Carhartt, poches de t-shirts Ralph Lauren... rien ne l'arrête. L'idée ? Créer à partir d'un matériau/objet qui a déjà eu une première vie. Et la mayonnaise prend, vraisemblablement, puisque la jeune femme compte déjà plus de 27 000 abonnés. Pour capitaliser encore davantage ses créations, la styliste a misé sur une valeur sûre : la logomania. Des sandales fabriquées à partir de sangles de sac Ikea, de courroies de cou d'appareil Nikon ou de bandeaux Adidas, qu'importe le matériau, pourvu qu'on ait le logo !

Vers une mode plus durable

Donner une seconde vie à un objet déjà utilisé, tel est le motto de cette tendance. Le but est aussi, par cette initiative, de limiter les déchets des entreprises, comme notamment les pièces défectueuses ou trop abîmées pour être mises en vente, qui finissent directement à la poubelle au lieu d'être recyclées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.