Prada renonce à la fourrure animale

Prada renonce à la fourrure animale
Défilé Prada à Milan, le 20 février 2014.

Marine Cournede

Mercredi 22 mai 2019, la maison italienne a annoncé sur les réseaux sociaux qu'elle n'utiliserait plus de fourrure animale dans ses collections. Prada rejoint ainsi la longue liste des grands noms de la mode y ayant renoncé.

Armani, Versace, Gucci, Burberry, Furla, Donna Karan, DKNY, Michael Kors... nombreuses sont les maisons de luxe à avoir dit 'stop' à la fourrure animale cette année. C'est au tour du groupe Prada - qui comprend aussi Miu Miu, Car Shoe et Church's - de les imiter.

Dans un communiqué, Miuccia Prada, directrice artistique de la marque, a expliqué cette initiative : "L'innovation et la responsabilité sociale font partie des valeurs fondatrices du groupe Prada et la décision d'adopter une politique fur-free représente une étape importante dans le cadre de cet engagement. La recherche et le développement de matériaux innovants permettront à l'entreprise d'explorer de nouvelles frontières en terme de création, tout en répondant à la demande pour des produits plus éthiques."

Les associations de défense animale apprécient

La mesure de Prada, qui prendra effet à partir de sa collection femmes printemps-été 2020, a été saluée par les associations de protection des animaux. Joh Vinding, le président de la Fur Free Alliance (FFA), s'est réjoui de la décision de Prada "qui rejoint la liste, qui ne cesse de croître, des marques qui bannissent la fourrure pour répondre au changement d'attitude des consommateurs envers les animaux".

Selon les informations de PETA, autre association de défense des droits des animaux, l'actrice Pamela Anderson aurait envoyé, en 2018, une lettre à Miuccia Prada "pour lui demander de s'engager à se défaire de la fourrure pour ses collections à venir, et l'illustre créatrice a enfin écouté".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.