Philippe Venet : 3 choses à retenir du couturier et compagnon de Givenchy

Philippe Venet : 3 choses à retenir du couturier et compagnon de Givenchy
Philippe Venet en compagnie de la Baronne Hélène de Ludinghausen lors d'une soirée au centre Georges Pompidou, à Paris, le 6 mars 2007.

Le couturier français et éternel compagnon d'Hubert de Givenchy, Philippe Venet, s'est éteint le 25 février 2021 à l'âge de 92 ans. L'occasion de revenir sur le parcours de cet homme discret au talent certain en trois points essentiels.

Il détenait sa propre maison de couture

Après sa formation à l'École professionnelle des tailleurs de Lyon, Philippe Venet est passé par la maison Balenciaga qui garde encore en mémoire les techniques de coupe et de couture du défunt couturier. À la fin des années 1940, il quitte Lyon pour la capitale et poursuit sa carrière chez Schiaparelli. Il en reprend d'ailleurs un temps les rênes avant de rejoindre la maison Givenchy pendant une dizaine d'années. C'est en 1961 qu'il crée finalement sa propre maison de couture. Ainsi, il habille femmes puis hommes jusqu'en 1994 où il annonce la fermeture de cette maison pour prendre sa retraite avec l'homme qui partageait sa vie, Hubert de Givenchy.

Il était le compagnon d'Hubert de Givenchy

Lors de son expérience professionnelle dans l'atelier d'Elsa Schiaparelli, Philippe Venet rencontre Hubert de Givenchy alors à la tête de la griffe italienne. Très vite, les deux couturiers se lient d'amour. Quand Givenchy quitte Schiaparelli pour vivre sa propre aventure, Philippe Venet ne tarde pas à suivre son compagnon. Il le rejoint en 1952. Ils travaillent ensemble une dizaine d'années. Unis dans la mode comme dans le privé, les deux couturiers restent unis jusqu'à la disparition d'Hubert de Givenchy, le 10 mars 2018, alors âgé de 91 ans. C'est d'ailleurs le désormais défunt Philippe Venet qui annonçait la terrible nouvelle à l'époque : "C'est avec une immense tristesse que Monsieur Philippe Venet vous informe du décès de Monsieur Hubert Taffin de Givenchy, son compagnon et ami".

Il rayonnait entre la France et l'Amérique

Un an après avoir créé sa propre maison de couture, Philippe Venet devient membre de la Chambre syndicale de la couture en 1962. Très vite, ses collections traversent l'Atlantique. Il défile alors à New York et à Los Angeles. En 1985, il reçoit en France la récompense du Dé D'or, alors élu meilleur créateur de l'année. La Fédération de la Haute Couture et de la Mode a souhaité lui en rendre un dernier à travers un communiqué de presse, publié le jour de sa mort, en concluant qu'il avait contribué "à faire briller la Couture parisienne aux États-Unis, où il restera longtemps l'un des couturiers les plus appréciés". En effet, il était l'un des créateurs phare de son époque même s'il a souvent vécu dans l'ombre de son compagnon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.