Naomi Campbell s'insurge d'avoir été la "caution noire" des défilés

Naomi Campbell s'insurge d'avoir été la "caution noire" des défilés
Naomi Campbell au défilé de mode caritatif "Fashion For Relief" à Londres, le 14 septembre 2019.

Léandro Carvalho

Invitée à la Wall Street Journal Tech Live mercredi 23 octobre 2019, Naomi Campbell n'a pas manqué de faire valoir ses revendications, notamment en ce qui concerne le manque de diversité dans l'industrie de la mode.

Le secteur de la mode est connu pour ses diktats drastiques. Des normes auxquelles la Supermodel phare des années 1990, Naomi Campbell, a également dû faire face lorsqu'elle était jeune et en début de carrière. En effet, dans une interview accordée au média américain Wall Street Journal durant la WSJ Tech Live fin octobre, celle que l'on surnomme "panthère" a dénoncé avoir été la "caution noire" d'une industrie qui manque terriblement de diversité.

"Si j'avais refusé, il n'y en aurait eu aucune"

"Je sais ce que c'est d'être la caution noire et c'est un sentiment désagréable d'être le seul mannequin noir sur un défilé de 70 mannequins", a exprimé la star américaine. "C'était inconfortable, je n'ai pas aimé ça. Mais si j'avais refusé, il n'y en aurait euaucune",a-t-elle ajouté.

Et ce manque de diversité, l'icône de 49 ans le constate également hors des défilés. En effet, durant cette même entrevue, elle a partagé sa volonté d'inclure encore plus de diversité dans l'industrie de la mode.

"Je ne vais pas me plaindre, on voit un peu plus de diversité dans les défilés. Mais maintenant si on va plus loin, est-ce qu'à l'intérieur des maisons, on va donner un siège à cette diversité pour parler des projets et en être une partie intégrante ? Le temps est venu maintenant pour l'industrie d'avoir de la diversité en son sein, dans les bureaux", a-t-elle déclaré.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.