Mules en hiver : faut-il oser ?

Mules en hiver : faut-il oser ?
Après son franc succès de l'été, la mule rempilerait-elle pour la saison froide ?

Marine Cournede

Dans la catégorie des tendances qui n'ont pas froid aux yeux (ni aux pieds), voici les mules en hiver. Audacieuses à arborer, elles demandent un certain cran, et une généreuse collection de chaussettes. Osera, osera pas ?

Vous avez déjà pu observer, aux pieds de bon nombre de jeunes notamment, les fameuses claquettes-chaussettes, cette tendance improbable que l'on doit selon les rumeurs à un modèle Céline, sorti en 2013. L'idée ? S'emparer d'une pièce populaire pour l'ériger au rang de véritable accessoire mode. Résultat : En plus d'être confortable, le binôme claquette-chaussette en serait presque devenu chic. Loin de se reposer sur ses lauriers, cette tendance a fait fleurir des variantes, comme la fameuse mule chaussée par toutes les modeuses depuis l'année dernière.

Et alors que la néo-babouche s'était montrée omniprésente cet été, on la pensait en hibernation avec l'arrivée du froid, que nenni. Tout comme sa cousine la claquette, la mule accueille volontiers la chaussette pour un look qui ne veut pas choisir entre l'été et l'hiver.

Comment les porter ?

Une multitude de choix s'offre à vous. Plates, à talons, bout fermé ou ouvert, en cuir noir ou plutôt en daim coloré... le champ des possibles est plutôt large. Si cette tendance vous plaît bien mais vous semble un peu risquée, préférez une tenue plus "passe-partout", avec des collants noirs plutôt qu'une paire de chaussettes à motifs.

En revanche, si vous êtes d'humeur audacieuse, faites du pied à l'excentrisme et optez pour des bas qui ne sont pas en reste de détails fantasques.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.