Lois anti-IVG : la mode se mobilise pour le droit à l'avortement

Lois anti-IVG : la mode se mobilise pour le droit à l'avortement
Défilé Croisière 2020 Gucci à Rome, le 28 mai 2019.

Marine Cournede

Alors que plusieurs États américains votent des lois pour restreindre le droit à l'avortement sur leur sol, certains grands noms de la mode ont choisi de mettre leurs créations au service de la cause des femmes.

Lors de son défilé Croisière 2020 présenté dans l'enceinte des musées du Capitole à Rome, Gucci a mis à l'honneur la liberté, l'expression de soi et l'égalité des sexes. Parmi les pièces phare de cette nouvelle collection, on retrouve une veste marquée du slogan féministe "My body, my choice" ("Mon corps, mon choix"), une robe plissée à manches longues sur laquelle est brodé un utérus en perles, mais aussi une cape sur laquelle est inscrite la date "22.05.1978" qui correspond à la date de légalisation de l'avortement en Italie, patrie de la maison.

"Le but était de montrer que les femmes doivent être respectées", a déclaré Alessandro Michele, directeur de la création chez Gucci, lors d'une conférence de presse donnée après le défilé.

"Ne déconne pas avec ma liberté"

Quelques jours plus tard, c'est la chanteuse Miley Cyrus qui s'associe au couturier Marc Jacobs pour présenter un sweatshirt au slogan sans équivoque. "Don't f*ck with my freedom" ("Ne déconne pas avec ma liberté"), peut-on lire sur cette pièce à capuche rose-bonbon, floquée d'une photo de Miley Cyrus topless, la poitrine subtilement cachée par deux moitiés de pamplemousse.

Sur le compte Instagram de Marc Jacobs, il est précisé que les bénéfices engendrés par les ventes de ce sweatshirt seront entièrement reversés à Planned Parenthood, une association basée sur l'éducation sexuelle et sur l'accès aux soins de santé et de prévention.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.