Les "dad shoes" feraient des misères à vos pieds

Les "dad shoes" feraient des misères à vos pieds
Streetstyle aux abords du défilé Paul & Joe à Paris, le 30 septembre 2018.

Marine Cournede

Le 30 mai 2019, un article du Guardian a mis en lumière un effet plutôt indésirable de la fameuse "dad shoe", plébiscitée par les modeuses.

Taille volumineuse, semelle épaisse et crantée, logos tapageurs et lacets criards, voilà l'aspect des baskets en vogue ces derniers mois. Leur appellation officielle ? Les "dad shoes" en référence à ces baskets portées par des générations de pères, préférant sacrifier leur style au profit du confort. Seulement voilà, depuis quelques mois, ces souliers longtemps boudés sont revenus sur le devant de la scène mode, aussi bien chez les couturiers de renom comme Balenciaga ou Alexander McQueen, que dans la penderie des it-girls.

Une mise à pied nécessaire ?

Véritable objet de convoitise, elles posent tout de même problème : William Joyce, podiatre (nom donné aux docteurs en médecine podiatrique dans les pays anglo-saxons) à Londres, a expliqué au Guardian la raison pour laquelle la semelle XXL de ces baskets serait nuisible à la longue pour le pied. "Les baskets à semelles épaisses sont plus lourdes. Cela peut provoquer des douleurs à l'avant du bas de la jambe. C'est parce que le poids supplémentaire peut augmenter la demande sur les muscles du devant du tibia", souligne-t-il.

Car si elles ont l'apparence de chaussures de sport, elles n'en ont pas les qualités orthopédiques. Résultat ? Un affaissement possible de la voûte plantaire, pouvant mener à une déviation du talon. Bien évidemment, ce cas de figure a plus de chance de se présenter si les baskets sont portées tous les jours. Avec l'arrivée de l'été, mieux vaut donc les troquer pour des sandales !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.