Laver ses habits à la machine pollue les océans

Laver ses habits à la machine pollue les océans
L'eau usée de la machine à laver représente une grande source de pollution pour les océans.

Utiliser la machine à laver pour nettoyer ses vêtements aggraverait considérablement la pollution des mers et océans. Explications.

Vous ne le saviez sûrement pas mais l'eau usée de la machine à laver représente l'une des principales sources de pollution marine. Chaque année, celle-ci déverse 13 000 tonnes de microfibres dans les eaux européennes (mers, rivières, océans...). Pour rappel, les microfibres sont de toutes petites particules de plastique qui se détachent facilement des tissus (coton, polyester, laine...) dans la machine à laver, avant de s'introduire dans les systèmes de filtration pour finalement atterrir dans les océans.

Comment lutter contre la pollution des eaux ?

Les eaux usées provenant de nos vêtements représenteraient alors environ 30% de la pollution en plastique des océans dans le monde, comme l'a expliqué un rapport de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), publié en février 2020. Un véritable fléau pour les écosystèmes marins, sachant que de nombreux animaux meurent en ingérant du plastique.

Face à ce terrible constat, des chercheurs de l'université de Northumbria à Newcastle (Royaume-Uni) ont, à la suite de leurs recherches, apporté deux solutions qui permettraient de réduire d'un tiers ce type de pollution. Les experts recommandent ainsi de laver les vêtements à basse température, et/ou d'utiliser des programmes plus courts afin de limiter la propagation des microfibres.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.