La reine Elizabeth II tacle discrètement Donald Trump avec ses bijoux

La reine Elizabeth II tacle discrètement Donald Trump avec ses bijoux
La reine Elizabeth II d'Angleterre reçoit Donald et Melania Trump au Château de Windsor, le 13 juillet 2018.

Depuis son accession au trône en 1952, Elizabeth II a vu défiler une multitude de présidents américains. Diplomatie oblige, elle a dû rencontrer chacun d'entre eux (à l'exception de Lyndon B. Johnson) et en tant que reine d'Angleterre, elle s'est toujours gardée de parler de politique. Pas cette fois-ci.

À l'occasion de la visite de Donald Trump sur le sol britannique, en juillet 2018, la monarque semble avoir décidé de donner son avis envers et contre tout et elle a trouvé un moyen ingénieux de le faire. Selon une théorie des réseaux sociaux, la grand-mère de William et Harry n'aurait ainsi pas choisi ses broches au hasard.

Trois broches, trois tacles

Le jour de l'arrivée de Donald Trump au Royaume-Uni, le 12 juillet dernier, Elizabeth II portait une broche vintage en or jaune qui lui a été offerte par Barack et Michelle Obama en 2011. Un détail qui semble être bien plus qu'une coïncidence compte tenu de la relation du président actuel avec son prédécesseur.

Ce n'est pas tout, le lendemain, alors que la monarque recevait l'ex-star de téléréalité et sa femme au château de Windsor, elle a décidé d'arborer une broche en forme de feuille de palmier qu'elle a portée, la dernière fois, pour les funérailles de son père George VI. La twittosphère a également été interpellée par la couleur de l'ensemble de la reine : un bleu roi, couleur des démocrates américains et non pas des républicains dont est issu Donald Trump.

La dernière broche portée par Elizabeth II, samedi 14 juillet, lui a été offerte l'année dernière par le Canada, dont le Premier ministre, Justin Trudeau, s'est opposé à plusieurs reprises à la politique de Donald Trump. Il semblerait que la reine d'Angleterre soit également la reine du tacle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.