La mode à la demande est-elle en passe de devenir le nouveau modèle ?

La mode à la demande est-elle en passe de devenir le nouveau modèle ?
Une alternative plus économique et responsable est plus que jamais d'actualité : la mode à la demande.

La pandémie met en péril l'industrie textile qui croule sous les invendus. Pour les marques, ce sont des pertes immenses traduites par des redressements judiciaires et des fermetures de commerces. Dans ce contexte difficile, une alternative plus économique et responsable est plus que jamais d'actualité : la mode à la demande.

Deuxième secteur le plus polluant au monde avec 30% de production en surplus, la mode se remet, ces derniers temps, en question. Le schéma est habituellement simple. Les griffes fabriquent, vendent et jettent les stocks invendus sans se soucier de l'impact environnemental de ce business model. Ce saccage financier comme écologique ne passe maintenant plus inaperçu. Les marques se détournent de la production à la chaîne du fast fashion pour se concentrer sur son inverse dit "slow fashion", une confection éthique et durable. Dans cette continuité émerge la mode à la demande : le vêtement n'est produit que lorsqu'il est vendu.

Plusieurs marques pensent à sauter le pas

Cette pratique éco-responsable multiplie les avantages. Pour l'entreprise, elle évite le gaspillage financier et réduit sa consommation d'eau comme ses rejets de CO2. Les stylistes sont directement à l'écoute des consommateurs qui passent commande et approvisionnent leurs stocks en fonction. L'acheteur remplit son dressing et participe d'un geste à la protection de la planète. La mode sur demande peut aussi freiner les dépenses compulsives puisque l'attente, avant réception, est plus élevée. "Adidas l'a déjà expérimenté avec sa Speed Factory qui permettait de créer des baskets à la demande. Et même Zara, le géant de la fast fashion, s'intéresse de près au concept pour réduire ses coûts. Ce n'est pas encore une révolution mais en 2019, le rapport McKinsey 'The State of Fashion' prévoyait déjà une généralisation de la mode à la demande", affirme le site L'ADN. Tout un nouveau mode de consommation qui séduit des deux côtés de la chaîne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.