L'application Clear Fashion : le Yuka de l'habit pour une mode responsable

L'application Clear Fashion : le Yuka de l'habit pour une mode responsable
Clear Fashion, l'application qui scanne les vêtements.

Secteur polluant, la mode prend conscience de son côté obscur et veut assainir son image. Deux jeunes femmes, Rym et Marguerite, ont lancé une application pour shopper autrement. Un Yuka version textile et tout aussi responsable !

Consommer est un engagement, Clear Fashion apporte la transparence qui manquait aux acheteurs. Disponible gratuitement sur App Store et Google Play Store, l'application permet de choisir ses vêtements après avoir consulté une fiche décryptant la pièce désirée à travers quatre thématiques : l'environnement, l'humain, la cause animale et la santé. Plus que la composition du produit, c'est tout le chemin de sa confection et ses impacts qui sont retracés. Cette proposition mobile agrège les données des marques, des labels sur leurs chaînes de production pour évaluer leurs offres. Plus de 70 marques y sont référencées : The Kooples, Faguo, Chantelle, Promod, Le Slip Français, Veja ou encore Ba&sh. Certaines se sont même portées ambassadrices du projet comme Sandro, A.P.C, Petit Bateau, Okaidi, Levi's, Maje ou encore Claudie Pierlot.

Savoir ce que l'on consomme pour acheter responsable

Cette volonté de transparence émane d'un bouleversement que relate les deux fondatrices dans leur manifeste, en ligne sur leur site officiel : "La fabrication d'un vêtement a une histoire : une belle histoire certaines fois, et d'autres fois une histoire que nous ne pouvons pas accepter. Le secteur de la mode regorge de nombreux problèmes sociaux et environnementaux. Conditions de travail indécentes, travail forcé voire même travail des enfants. Pression sur les ressources naturelles, pollution des eaux, émissions de gaz à effet de serre. Maltraitances animales. Risques sanitaires pour les travailleurs comme pour les consommateurs." Clear Fashion a l'ambition de combler un immense manque d'informations dans le monde de l'habit et "faire évoluer le secteur vers des modes de production plus durables".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.