Kamala Harris trop relax en Une de Vogue ? Anna Wintour répond à la polémique

Kamala Harris trop relax en Une de Vogue ? Anna Wintour répond à la polémique
Anna Wintour au défilé de mode PAP automne-hiver 2020 "S by Serena" à New York, le 12 février 2020.

Dévoilée le 11 janvier 2021, la couverture du Vogue du mois de février, mettant en scène Kamala Harris, a été largement critiquée sur les réseaux sociaux. Interrogée par le New York Times, Anna Wintour, la patronne du magazine, a tenu à éteindre la polémique.

D'abord, certains internautes ont reproché au magazine d'avoir éclairci le visage de Kamala Harris, la nouvelle vice-présidente des États-Unis. Puis la controverse a atteint la tenue et la pose de la femme politique. Debout devant un drap rose, elle apparaît dans une posture hésitante et porte une paire de baskets Converse aux pieds. Un cliché qui semble peu travaillé et qui, pour certains, minimise l'avancée que représente l'élection de la première femme de couleur en tant que n°2 du pays.

"Le portrait moins formel reflétait vraiment le moment que nous vivions"

Interrogée par le New York Times, Anna Wintour s'est expliquée. "De toute évidence, nous avons entendu et compris la réaction à la couverture imprimée et je veux juste répéter que notre intention n'était absolument pas de diminuer de quelque manière que ce soit l'importance de l'incroyable victoire de la vice-présidente élue", a-t-elle assuré.

Deux clichés étaient en lice pour faire la Une du magazine papier, le deuxième représentant Kamala Harris en costume bleu clair, les bras croisés. "Nous avons tous senti très, très fortement que le portrait moins formel reflétait vraiment le moment que nous vivions - que nous vivons toujours -, soit celui d'une pandémie effroyable fauchant des vies à chaque minute. Et nous avons eu l'impression que pour refléter ce moment tragique de l'histoire mondiale, une image beaucoup moins formelle, très, très accessible et ancrée dans le réel, reflétait vraiment la marque de la campagne Biden-Harris et tout ce qu'ils tentent de faire, et, j'en suis certaine, réussiront à faire", a-t-elle poursuivi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.