Isabel Marant : le Mexique l'accuse d'avoir utilisé des dessins indigènes

Isabel Marant : le Mexique l'accuse d'avoir utilisé des dessins indigènes
Le Mexique critique la nouvelle collection Isabel Marant.

La marque Isabel Marant est au coeur d'une vive polémique en raison de sa collection automne-hiver 2020/2021. Cette dernière a en effet utilisé des dessins indigènes pour réaliser ses créations. Un choix artistique qui ne passe pas du côté du Mexique.

La maison de couture française Isabel Marant est-elle à l'origine d'un incident diplomatique avec le Mexique ? C'est en tout cas ce qui semble se profiler à la suite du lancement de sa nouvelle collection automne-hiver 2020/2021. En effet, le gouvernement mexicain reproche à la célèbre enseigne de commercialiser des pièces qui présentent des motifs traditionnels de peuples indigènes, ce qui s'apparente d'après lui à de l'appropriation culturelle, c'est-à-dire à du plagiat.

Une demande officielle de reconnaissance

Jeudi 5 novembre 2020, la ministre mexicaine de la Culture, Alejandra Frausto, s'est ainsi adressée à Isabel Marant dans une lettre qui a été publiée sur son compte Twitter. La femme politique y dénonce l'exploitation de l'artisanat traditionnel des peuples indigènes, dont le travail n'a pas été publiquement reconnu par la société de prêt-à-porter. "Je vous demande, Madame Isabel Marant, d'expliquer publiquement sur quels fondements vous privatisez un bien collectif, en utilisant des éléments culturels dont l'origine est pleinement documentée", a-t-elle déploré.

Dans ce courrier, la ministre relève également l'importance pour les autorités publiques de peser sur le débat concernant "la protection des droits de ceux qui ont été historiquement invisibilisés". C'est pourquoi elle a ensuite tenu à citer les peuples indigènes dont le travail a inspiré Isabel Marant pour sa collection de mode, des communautés du Michoacan à celles de l'État de Mexico, en passant par celles de San Luis Potosi et d'Oaxaca.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.