Gucci compte réduire son empreinte carbone à zéro

Gucci compte réduire son empreinte carbone à zéro
Le magasin Gucci de l'aéroport de Munich, photographié le 1er avril 2014.

Léandro Carvalho

Face à la pollution générée par l'industrie de la mode et du textile, la marque Gucci a pris des mesures pour réduire de manière drastique son empreinte carbone.

La mode passe au vert ! Le 22 septembre 2019 se tiendra la Fashion Week de Milan, et Gucci annonce d'ores et déjà que l'émission carbone de ses nouvelles collections sera désormais neutre. Une prise de position pertinente quand on sait que l'industrie de la mode fait partie des plus polluantes au monde, juste après celle du pétrole.

Face aux impératifs environnementaux actuels, le représentant du groupe Kering, François-Henri Pinault, était invité à l'Élysée, en août dernier, pour signer le "Fashion Pact". Un pacte ayant pour but de mobiliser les acteurs de la mode et du textile en vue de réduire leurs impacts écologiques.

Un objectif en deux temps

Comme indiqué dans son communiqué de presse, Gucci compte d'abord limiter ses émissions. La marque favorisera à l'avenir les énergies renouvelables dans tous ses magasins, bureaux et entrepôts afin de s'approcher au plus près d'une approche circulaire et donc éco-responsable. Côté empreinte carbone, l'entreprise prévoit de compenser ses émissions en soutenant plusieurs associations luttant contre la déforestation.

Une compensation obligatoire pour Marco Bizzarri, PDG de la marque, car comme il l'a indiqué au New York Times, le 12 septembre dernier, "la seule façon de réduire les émissions à zéro serait de fermer notre entreprise". Ainsi, pour son prochain défilé, la marque italienne sera la première à recevoir la certification ISO 20121. Une référence de gestion d'événements durables établie par l'Organisation internationale de normalisation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.