Giorgio Armani pionnier : comment la pandémie l'a poussé à revoir ses défilés ?

Giorgio Armani pionnier : comment la pandémie l'a poussé à revoir ses défilés ?
Giorgio Armani présente son autobiographie intitulé "Giorgio Armani" à la boutique Giorgio Armani dans le passage Tretyakovsky à Moscou, le 13 avril 2016.

Pour fêter les 15 ans de sa ligne haute couture, lundi 20 avril 2021, Giorgio Armani a répondu aux questions de Madame Figaro. Une interview dans laquelle le couturier se révèle être un grand pionner face à la Covid-19.

Grand visionnaire, Giorgio Armani ne l'est pas seulement avec ses collections connues pour leur intemporalité. Le roi de la haute couture a su anticiper la crise sanitaire et devient le premier à diffuser son défilé de mars 2020 par le biais d'Internet. "Je n'ai pas voulu mettre en danger les nombreuses personnes - mes employés, les journalistes, les acheteurs - qui devaient participer à ce défilé. Et j'ai cherché une alternative qui ne mettrait pas le système à l'arrêt", s'est-il confié à Madame Figaro. Une solution qui lui a permis de constater, que le numérique était un moyen pour démocratiser la haute couture : "Celui qui regarde un défilé ne va pas forcément acheter, mais tout le monde peut rêver et apprécier la beauté. Voilà, j'ai souhaité offrir au public le plus large, à travers le numérique, une vision de pure beauté intemporelle."

"On peut rester chic tout en s'habillant de façon plus décontractée"

Bien qu'Internet puisse offrir une nouvelle vie à la mode, Giorgio Armani qui se dit "optimiste", pour l'avenir souligne l'importance des défilés en physique : "Je ne pense pas que la solution soit celle du 100 % numérique, qui élimine l'aspect sensoriel et humain. Ce dernier peut servir de support complémentaire, mais il ne représente pas l'avenir." La crise sanitaire a également changé les habitudes vestimentaires avec des tenues plus décontractées, qui semble réjouir le couturier qui a toujours prôné les matières fluides : "Ce concept est un élément que j'ai toujours considéré fondamental dans mon travail. On peut rester chic tout en s'habillant de façon plus décontractée. Et surtout si on est à l'aise dans ses vêtements, on se sent immanquablement plus sûr de soi."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.