Festival de Cannes : la robe d'une mannequin indigne son pays d'origine

Festival de Cannes : la robe d'une mannequin indigne son pays d'origine
Ngoc Trinh lors de la montée des marches du film "Une vie cachée" durant le 72e Festival de Cannes, le 19 mai 2019.

Aurélie Ngambi

En ayant choisi de porter une robe transparente lors du Festival de Cannes 2019, une star vietnamienne risque gros dans son pays.

Ngoc Trinh est une influenceuse, mannequin et créatrice de vêtements vietnamienne. À ce titre, elle a été invitée à monter les marches du 72e Festival de Cannes lors de la présentation du film "Une vie cachée", le dimanche 19 mai 2019. Le jour J, la jeune femme de 29 ans avait alors misé sur un look sulfureux pour marquer les esprits : une robe noire et entièrement transparente signée Do Long, qui laissait totalement entrevoir son string et son fessier.

Une affaire d'État

Immortalisée sous tous les angles dans sa tenue ultra-sexy, Ngoc Trinh s'est alors attirée les foudres des plus hautes sphères du Vietnam. En effet, la ministre de la Culture, du Sport et du Tourisme a dénoncé sa tenue "inappropriée" et "offensante" devant l'Assemblée nationale du pays, jugeant par la même occasion sa robe "vulgaire" et "sexuellement explicite".

La membre du gouvernement a même qualifié cet acte d'"outrage public", alors qu'elle discutait d'une possible révision de la loi pour tous les citoyens vietnamiens qui seraient coupables d'attentat à la pudeur. "Elle n'est pas une artiste que le ministère a dépêchée", a-t-elle surenchéri. À ce jour, Ngoc Trinh encourt une amende.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.