Des claquettes ornées des tweets de Donald Trump finissent en rupture de stock

Des claquettes ornées des tweets de Donald Trump finissent en rupture de stock
Donald Trump lors d'une réception à la Maison-Blanche, le 23 janvier 2017.

Marine Cournede

Chacun connaît l'aptitude du président américain à se prononcer sans filtre, notamment sur Twitter où il semble jouir d'un élan de pensées infini. Ses tweets, parfois contradictoires et souvent discutables, ont été immortalisés sur des claquettes déjà sold out.

Donald Trump n'est pas le dernier à livrer son ressenti sur la Toile. Et ce qu'il s'agisse d'aborder le sujet de la construction du mur avec le Mexique, de dévoiler par erreur l'identité de soldats d'élites déployés en Irak ou encore de livrer des tweets plus énigmatiques comme le fameux terme "Covfefe", glissé dans une phrase, qui a soulevé la confusion la plus totale parmi les internautes et la presse.

Seulement, depuis qu'il a rejoint le bureau ovale, le président américain s'est parfois vu en contradiction entre ses posts actuels, et ceux déterrés par Internet quelques années auparavant. Des incohérences cocasses que Sam Morrison, un publicitaire américain de 27 ans, a eu l'idée d'exploiter sous formes de claquettes. Celles-là même que vous voyez aux pieds des maîtres-nageurs ou des modeuses depuis l'été dernier.

Un franc succès

Au total, 1000 paires ont été produites et commercialisées sur le site presidentflipflops.com au mois de septembre, comme le rapporte Business Insider. Et il aura fallu 4 semaines à peine pour que les claquettes soient en rupture de stock. Le jeune publicitaire a précisé que 10% des recettes ont été reversés à l'Union Américaine des libertés civiles. Nul ne sait si Sam Morrison prévoit une seconde collection de claquettes pour l'instant, mais si oui, il aura matière à exploiter.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.