D'où vient l'imprimé Liberty ?

D'où vient l'imprimé Liberty ?
Quelle est l'histoire de l'imprimé Liberty ?

Marine Cournede

Le 20 mars 2019 marquera officiellement l'arrivée du printemps. Et quel meilleur imprimé pour le symboliser que le Liberty ? Voici l'histoire d'un motif qui fleurit sur les vêtements, et ce en toute saison.

Le Liberty est toujours le bienvenu dans la garde-robe. Pourquoi ? Avec son caractère frais et romantique, il égaye sans mal une tenue un peu "dark", déversant sa pluie de fleurs sur un ensemble un poil trop rock ou trop grunge. Mais d'où vient ce doux tissu bucolique qui enivre le dressing de son aura printanière ?

La naissance

C'est en 1884 dans la rue Regent Street, à Londres, que naît le Liberty. Il est le fruit (ou plutôt la fleur) d'Arthur Liberty, gérant d'un magasin de tissus appelé "Liberty of London", qui imagine une matière fine, délicate et parsemée de motifs mêlant 12 à 18 couleurs.

Vous l'aurez compris, avant de devenir le nom d'un imprimé par abus de langage, le Liberty était en réalité une marque anglaise. Arthur Liberty, charmé par les objets d'art asiatiques, importait ses tissus du Japon et les faisait teindre et imprimer en Grande-Bretagne. Le magasin devint rapidement l'endroit le plus en vogue de la capitale anglaise.

Le succès des années 1960 à aujourd'hui

Dès la décennie sixties, l'imprimé Liberty prend son envol mode grâce à Yves Saint-Laurent, qui y succombe, mais aussi et surtout grâce à Cacharel.

À la fin des années 1960, Jean Bousquet, le créateur de la marque, démocratise l'imprimé avec son mythique chemisier à fleurs, qui deviendra par la suite le best-seller de la marque. C'est le début de l'aventure fashion pour le Liberty, qui sera au fil des années adopté par des maisons comme Marc Jacobs, Balenciaga ou Isabel Marant.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.