Chanel recrée une station de ski pour le premier défilé sans Karl Lagerfeld

Chanel recrée une station de ski pour le premier défilé sans Karl Lagerfeld
Défilé Chanel automne-hiver 2019/2020 à Paris, le 5 mars 2019.

Marine Cournede

Mardi 5 mars 2019 sous la nef du Grand Palais à Paris, c'est dans un décor enneigé que Chanel a dévoilé la dernière collection dessinée par Karl Lagerfeld.

L'ultime collection imaginée par le Kaiser, décédé le 19 février dernier, s'est illustrée à Paris ce mardi, dans une station de ski enneigée plus vraie que nature. Un décor époustouflant qui s'aligne sur ses prédécesseurs au sein de la maison Chanel : supermarché, manège enchanté, plage de sable fin ou encore pas de tir d'une fusée, l'imagination sans bornes de Karl Lagerfeld ne manquait jamais à l'appel.

Le show, désormais chapeauté par la nouvelle directrice artistique de la maison, Virginie Viard, n'a pas laissé tomber son public. En lien avec les boutiques de la maison à Courchevel et la ligne Coco Neige lancée l'an dernier par le Kaiser avec Margot Robbie en égérie, le défilé avait revêtu son manteau neigeux, jalonné de chalets boisés et de montagnes en arrière-plan. Un spectacle qui fait la part belle aux sports d'hiver, mais qui s'illustre aussi comme le grand froid laissé par la disparition du créateur.

L'émotion au rendez-vous

En hommage à Karl Lagerfeld, une minute de silence a été observée en amont du défilé. Sur le podium enneigé, ce sont des visages chargés d'émotion qui ont paradé, certaines mannequins ne pouvant retenir leurs larmes. Cara Delevingne, très proche du Kaiser, a ouvert le show vêtue d'une combinaison quadrillée, surplombée d'un manteau à imprimé pieds de poule. Elle comptait parmi les visages connus à fouler le podium aux côtés de Kaia Gerber et Penelope Cruz.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.