Au défilé Chanel, la mariée nage à contre-courant

Au défilé Chanel, la mariée nage à contre-courant
La mariée du défilé Chanel printemps-été 2019 à Paris, le 21 janvier 2019.

Marine Cournede

Cette saison, la mariée Chanel troque son habituelle robe immaculée pour... le maillot de bain. Un choix judicieux, teinté de rétro et de légèreté.

Le 21 janvier 2019, les défilés féminins de Haute-Couture ont débuté à Paris. Sitôt la saison embrayée, les yeux émerveillés des invités ont pu se poser sur des créations raffinées, illustrant le travail d'orfèvre de l'artisanat français. Chez Chanel, Karl Lagerfeld n'a pas manqué, encore une fois, d'en mettre plein la vue à ses convives.

Les décors de la marque au double C, toujours époustouflants, donnent le La aux tenues qu'ils abritent, tantôt inspirés par l'Égypte antique comme en décembre, tantôt par la mer du Nord comme en octobre. Cette fois-ci, c'est dans l'enceinte de la villa Chanel et sa piscine que s'orchestrait le spectacle, comme téléporté de la Méditerranée à la capitale. Les mannequins arpentaient les allées gravelées du jardin luxuriant bordées par une végétation estivale, vêtues de toilettes pastel et coiffées de chignons follement laqués.

Le bonnet de bain, star des défilés

Comme le veut la tradition, le défilé se clôture par le passage de la mariée, véritable clou du spectacle. Et alors que la tranquillité azur de la piscine et l'imposant caractère des palmiers suffisaient à eux seuls à rappeler l'été, la mannequin Vittoria Ceretti, choisie pour les honneurs, a foulé le gravier vêtue d'un "simple" maillot de bain une pièce, rebrodé de cristaux étincelants.

En guise de coiffe, la jeune mariée arborait un bonnet de bain tout aussi étincelant qui retenait un immense voile pailleté. Une présence qui a fait sensation, et qui n'a pas manqué d'encenser le bonnet de bain, également aperçu au défilé Dior.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.