Accusé d'agressions sexuelles par plusieurs mannequins, Alexander Wang répond

Accusé d'agressions sexuelles par plusieurs mannequins, Alexander Wang répond
Alexander Wang et Bella Hadid lors d'une conférence de presse pour le lancement de la glace du styliste Alexander Wang à la plage Magnum à Cannes, le 10 mai 2018.

Alexander Wang a passé une fin d'année mouvementée et les répercussions se poursuivent à raison en 2021. Explications.

Peu avant Noël, le créateur de mode est accusé d'agressions sexuelles par un premier mannequin, Owen Mooney : "Il a commencé à me toucher, entièrement sur ma jambe, dans l'entrejambe (...) C'était un styliste vraiment célèbre et je ne pouvais pas croire qu'il me faisait ça." Jusqu'au Nouvel An, de nouvelles victimes rendent leurs histoires publiques. "La plupart des incidents se seraient produits dans des clubs ou des afters, et auraient été alimentés par la drogue et l'alcool. Certains ont affirmé que Wang, dont la marque est depuis longtemps associée à la vie nocturne et à la fête, les avait drogués" expose le Business of Fashion qui a pu converser avec cinq hommes. Accablé par ces allégations, l'ami de Bella Hadid, Kaia Gerber ou encore Hailey Baldwin, a pris la parole.

"Je n'ai jamais eu le comportement atroce décrit"

"Ces derniers jours, j'ai reçu des accusations sans fondement et grotesquement fausses. Ces accusations ont été amplifiées à tort par des comptes de médias sociaux tristement célèbres pour des publications diffamatoires provenant de sources non divulguées et/ou anonymes sans aucune preuve ni aucune vérification des faits", a-t-il affirmé le soir du 31 décembre 2020 au New York Times.

Le designer trentenaire a poursuivi : "Voir ces mensonges à mon sujet, perpétrés comme des vérités, a été exaspérant. Je n'ai jamais eu le comportement atroce décrit et ne me conduirai jamais de cette manière. J'ai l'intention d'aller au fond des choses et de tenir pour responsable quiconque est à l'origine de ces allégations et les diffuse vicieusement en ligne." À l'heure actuelle, dix mannequins auraient témoigné de situations similaires imposées par Alexander Wang.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.