À 80 ans, Ali MacGraw redevient égérie pour Chanel

À 80 ans, Ali MacGraw redevient égérie pour Chanel
Ali MacGraw dans la campagne de publicité pour la montre J12 de Chanel.

Elle avait déjà prêté ses traits à la maison française à la fin des années 1960 pour les produits de bain N°5. Près de 50 ans plus tard, Ali MacGraw renoue avec Chanel pour incarner cette fois, l'égérie de la mythique montre J12.

Longue chevelure brune séparée d'une raie centrale, sourcils fournis et teint hâlé, le minois d'Ali MacGraw, reconnaissable entre mille, crève l'écran dès les années 1970 dans des films comme "Love Story" ou "Le Guet-Apens". Pourtant, c'est d'abord en tant que mannequin que l'américaine lance sa carrière. À ELLE, elle confie d'ailleurs que c'est grâce à sa campagne pour Chanel, réalisée vers la fin des années 1960, qu'elle est devenue actrice.

Une histoire qui dure

"On était à la fin des années 1960 et, après avoir débuté au Harper's Bazaar aux côtés de Diana Vreeland, j'ai été embauchée comme styliste par le photographe de mode Melvin Sokolsky", explique-t-elle avant de poursuivre : "Un jour, Kitty d'Alessio, qui travaillait pour Chanel, aux Etats-Unis, a demandé à Melvin si j'étais libre pour jouer les mannequins et aller faire des photos le week-end à Porto Rico. Il a dit oui, et on a donc shooté cette campagne pour les produits de bain Chanel N°5. Cette publicité était partout dans les drugstores de New York. Voilà comment un agent, Marty Davidson, m'a repérée, et tout a démarré."

Sa belle étoile, Ali MacGraw la retrouve près de 50 ans plus tard en devenant cette fois égérie pour la montre J12. "Évidemment, une montre doit indiquer l'heure si vous êtes obsédé par le temps. Mais, j'ai toujours considéré cela comme un bijou spécial", déclare-t-elle dans le spot publicitaire filmé en noir et blanc, signé Brigitte Lacombe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.