Sac vegan : ça veut dire quoi ?

Chargement en cours
Investir dans un sac vegan est un parfait moyen pour allier mode et cause animale.
Investir dans un sac vegan est un parfait moyen pour allier mode et cause animale.
1/2
© iStock, PeopleImages

Produire des sacs d'origine vegan est un impératif écologique, adopté par de plus en plus de marques. Ces dernières, sensibilisées à la cause animale, recourent à diverses alternatives afin de proposer aux férues de mode des produits à la hauteur de leurs revendications.

Le mouvement vegan prend ses origines dans les années 1970 lorsque Donald Watson - fondateur de la Vegan Society et du mot vegan - déclare que les animaux ne doivent pas être utilisés pour la nourriture, pour les cosmétiques ainsi que les vêtements et accessoires. Une volonté raisonnable et raisonnée pour l'environnement et le bien-être animal, permettant aux fashionistas de ne plus avoir mauvaise conscience lorsqu'elles craquent pour une pièce en particulier.

Et ces dernières années, les associations comme les acheteuses se sont de plus en plus sensibilisées à la cause animale. Ce qui a encouragé les marques à prendre conscience qu'il fallait mieux produire et en plus petite quantité. Car la production en masse, en plus d'être polluante et mauvaise pour la cause animale, n'est souvent pas de très bonne qualité. Mais grâce aux différentes matières d'origines végétales ou à travers le recyclage de plastique, ces dernières peuvent ainsi produire des vêtements adaptés aux besoins des fashionistas du point de vue esthétique comme au bien-être animal.

Des alternatives déjà disponibles

Sur le marché, il existe déjà de nombreux sacs plus responsables envers les animaux. À l'image des sacs en textile comme les tote bags par exemple, faits en lin, coton ou en toile. De même pour les modèles réalisés en simili-cuir et en liège.

Un tournant que certaines marques comme Matt & Nat, ont déjà pris depuis longtemps. Créée en 1995, cette enseigne québécoise réalise des sacs à partir de matières naturelles. Un parti-pris qu'elle revendique fièrement sur son site internet : "Dès le début, ne pas utiliser de cuir ou d'autres matières d'origines animales nous semblait naturel." C'est pourquoi, elle recours à des matériaux essentiellement végétaliens comme le cuir, le nylon recyclé, le liège et le caoutchouc. Autre exemple : l'enseigne parisienne Camille Vegan Bags qui propose des sacs chics et glamour fait à partir de cuir d'ananas ou de matériaux éco-synthétiques. Des créations 100% vegan - approuvées par l'association PETA - puisqu'elles sont créées, d'après le site, en pinatex (feuilles d'ananas), apple skin (cuir végétal fait à partir de pommes) ou des matières certifiées éco friendly. Un parti-pris que les petites enseignes (Ashoka Paris, Magnethik...) comme les plus grandes, (Dr. Martens), ont déjà adopté !

Des engagements partagés par les marques

Mais sac à main vegan ne sous-entend pas une qualité moindre à ceux réalisés en cuir animal ou en plastique. Bien au contraire, lorsque les marques passent au vert, elles mettent tout en oeuvre pour que la qualité soit au rendez-vous. Dans ce domaine, Stella McCartney s'impose comme une véritable pionnière. La célèbre styliste anglaise a été la première à bannir les matières d'origine animale de ses collections.

Avec son sac Falabella notamment, Stella McCartney a prouvé qu'un accessoire pouvait être à la fois luxueux et éthique. Décliné sous une centaine de déclinaisons différentes, ce sac est très prisé chez les people. Salma Hayek, Kim Kardashian ou encore Kate Moss ont été aperçues avec. Preuve que la mode éco-responsable s'immisce même dans les garde-robes de stars.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.