S'habiller quand il fait chaud : les règles à respecter

Chargement en cours
Les couleurs claires retiennent moins la chaleur. Une veste légère comme un blazer en coton sera pratique à enfiler si vous passez dans des espaces climatisés.
Les couleurs claires retiennent moins la chaleur. Une veste légère comme un blazer en coton sera pratique à enfiler si vous passez dans des espaces climatisés.
1/2
© Adobe Stock, maru54

Quand le mercure grimpe, s'habiller peut vite devenir un casse-tête, surtout si l'on n'est pas (encore) en vacances. S'il est difficile de venir au bureau en bikini, certaines astuces peuvent néanmoins aider à s'accommoder de fortes températures.

À proscrire : les matières synthétiques

Le polyester et ses dérivés, même mélangés à des matières naturelles, auront vite fait de vous faire transpirer. Même si elles ont l'avantage d'être légère et de sécher très vite, ces matières techniques retiennent les odeurs, pour le plus grand malheur de vos voisins dans les transports en commun et autres collègues de bureau. Rarement de bonne qualité, la viscose n'échappe pas à la règle.

À privilégier : les matières naturelles

Facile à travailler dans différentes densité, le coton se retrouve dans tous les rayons. Vous pouvez y aller les yeux fermés. Encore plus léger, le lin vous gardera constamment aéré. Même s'il se froisse noblement, vous pouvez opter pour des pièces qui mélangent lin et coton pour plus de tenue et moins de plis. Moins connu et pourtant léger et écologique, le chanvre vaut également le détour. Naturellement thermorégulatrices, les matières d'origine animale comme la laine, le cachemire et la soie sont aussi intéressantes l'été, contrairement aux idées reçues. On ne vous invite pas à vous jeter sur votre plus gros pull de Noël, mais pourquoi pas un fin tricot conçu pour l'été en soie et cachemire 2 fils par exemple, ou encore un short structuré et évasé en laine froide.

Exit le moulant sombre, vive le grand large clair

En plus de convenir à peu de morphologies, les pièces moulantes coupent la circulation et favorisent les jambes lourdes. Dites donc au revoir et à l'automne prochain à vos jeans préférés pour leur préférer des jupes et shorts larges, ou encore des pantalons palazzo bien évasés. Vous aurez également moins chaud dans une robe large en matière naturelle, même très couvrante, que dans une mini qui contiendra sans doute du synthétique comme de l'élasthanne et du polyester. Rappelez-vous aussi que les couleurs claires retiennent moins la chaleur que les plus foncées.

S'habiller pratique contre les chocs de température

Autre inconvénient non négligeable l'été : il peut faire frisquet le matin, étouffant dès midi, et venteux sur le chemin du retour le soir. Vous pouvez aussi passer d'espaces climatisés à d'autres caniculaires plusieurs dans la même journée. Pour survivre aux chocs de température (et vous prémunir d'un rhume estival, le pire !), tout est question de choisir des pièces chics et pratiques. Pour sophistiquer un décontracté combo short/t-shirt, une chemise blanche portée en guise de veste fera son effet sans vous tenir trop chaud, et sera si facile à enlever en cas de besoin. Même chose pour des kimonos aux manches larges pour un supplément de fantaisie.

Modulable à l'envie, la robe-portefeuille pourra être portée couvrante, des transports au travail, avant d'être portée plus décolletée et laisser vos jambes dehors une fois cachée derrière le bureau. Enfin, certaines robes possèdent un système de fronces réglable par une ou deux ficelles afin que vous puissiez en régler la longueur en fonction de vos désirs et du contexte, même le plus caliente.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.